Flouze: Ben Arfa entendu comme témoin par la justice sur son transfert douteux avec Marseille

FOOTBALL Ben Arfa a été convoqué en avril pour donner des informations sur son transfert entre Marseille et Newcastle... 

J-L. D.

— 

Hatem Ben Arfa quand il était marseillais.
Hatem Ben Arfa quand il était marseillais. — P.LAURENSON/REUTERS

Première titularisation de Ben Arfa de la saison, au FC Justice, en tant que témoin. Le joueur du PSG a été entendu en avril par la police dans le cadre de l’enquête sur les transferts présumés douteux de l’OM.

Selon le Parisien, l’ex-attaquant  marseillais a été interrogé « sur les conditions de son transfert en deux temps de l’OM vers le club anglais de Newcastle », entre 2010 et 2011 et sur le rôle de l’agent Jean-Luc Barresi. « D’après la synthèse des enquêteurs, Barresi aurait ainsi touché 50 000 euros » dans l’opération, écrit le quotidien. Une pratique illégale et qui pourrait coûter cher à Marseille. La justice soupçonne des opérations surévaluées au bénéfice d’agents ou d’intermédiaires officieux et au préjudice de l’actionnaire du club.

De (très) nombreux transferts sont ainsi soupçonnés d’être louches. Ben Arfa donc, mais aussi Lucho, Mbia, Diawara, Abriel, Niang, Azpilicueta, Rool, Morientes, Kaboré, Rémy, Gignac, Cheyrou ou Heinze…

Du coup, on comprend pourquoi Ben Arfa refuse de quitter Paris, il souffre d’une phobie transfertive.