Toulouse: Prison avec sursis pour Odsonne Edouard, joueur du PSG (ex-TFC), après avoir tiré sur un passant

JUSTICE Odsonne Edouard, l’avant-centre du PSG passé par le TFC la saison dernière, a été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour avoir tiré sur un passant le 11 février dernier, à Toulouse…

Nicolas Stival

— 

L'attaquant du TFC Odsonne Edouard (à droite), lors d'un match de Ligue 1 contre Metz, le 19 novembre 2016 au Stadium de Toulouse.
L'attaquant du TFC Odsonne Edouard (à droite), lors d'un match de Ligue 1 contre Metz, le 19 novembre 2016 au Stadium de Toulouse. — P. Pavani / AFP
  • Le tribunal correctionnel de Toulouse a aussi condamné Odsonne Edouard à 6.000 euros d’amendes et 2.600 de dommages et intérêts à verser à sa victime
  • Il était accusé d’avoir tiré sur un passant avec un pistolet à billes de type Airsoft alors qu’il se trouvait au volant de sa voiture

Odsonne Edouard, un espoir du foot français prêté la saison dernière par le PSG au TFC, a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Toulouse à quatre mois de prison avec sursis, 6.000 euros d’amendes et 2.600 euros de dommages et intérêts à verser à sa victime.

Les réquisitions ont été suivies

Une condamnation qui suit les réquisitions faites par le parquet de Toulouse lors de son procès le 13 juin dernier. L’avant-centre de 19 ans, international et buteur prolifique dans les différentes catégories de jeunes, a été reconnu coupable d’avoir tiré sur un passant le 11 février au centre de Toulouse, avec un pistolet à billes de type Airsoft, alors qu’il se trouvait au volant de sa voiture. Il avait été placé en garde à vue le 30 mars.

>> A lire aussi : Quatre mois de prison requis contre le footballeur du PSG Odsonne Edouard

« C’est un jugement tout à fait normal au regard des charges et du système de défense calamiteux du joueur, estime Me Laurent de Caunes, l’avocat de la victime, blessée à l’oreille gauche par le tir. Il a cherché à esquiver sa responsabilité, il l’a aggravée. »

Edouard va faire appel

Du côté de Me Caroline Marty, qui représentait le jeune attaquant du PSG, absent ce mardi, le son de cloche est tout autre. « Il est acquis qu'Odsonne Edouard interjette appel de cette décision qu’il ne peut pas accepter. Il a toujours dit qu’il n’était pas coupable. »

Cette affaire avait viré au feuilleton début avril avec l’irruption de Mathieu Cafaro. Alors coéquipier d’Edouard au TFC, le milieu de terrain de 20 ans avait envoyé une lettre au procureur de la République, évoquant la possibilité d’être l’auteur du tir. Une hypothèse appuyée par la défense, mais repoussée par le tribunal. Cafaro, entendu comme témoin lors du procès du 13 juin, avait entre-temps été licencié par le club toulousain.

Depuis, Cafaro s’est engagé pour trois saisons avec Reims, en Ligue 2. Quant à Edouard, il est reparti au PSG, son club formateur, où son contrat expire en 2019.