Luzenac: Le LAP relégué un an après sa montée en National 3, incertitudes pour l’avenir

FOOTBALL Sévèrement battu samedi à Fabrègues, le Luzenac Ariège Pyrénées ne peut plus échapper à la relégation en Régional 1…

N.S.

— 

Le logo du Luzenac Ariège Pyrénées en juillet 2014.
Le logo du Luzenac Ariège Pyrénées en juillet 2014. — F. Lancelot / Sipa

Alors que le TFC flirte avec la relégation en Ligue 2, le sort du LAP, 120 km plus au sud, est plié. Un an après sa montée en National 3 (cinquième division), le Luzenac Ariège Pyrénées est condamné à la relégation, en Régional 1 (ex-Division d’honneur). La débâcle chez les Héraultais de Fabrègues, samedi (5-1), combinée aux victoires de ses rivaux Alès et Agde, a scellé le sort d’un club qui aura bataillé toute la saison dans les bas-fonds du championnat.

Cette relégation constitue un coup d’arrêt dans la progression du LAP, qui avait enchaîné deux montées en trois saisons après s’être vu refuser l’accession en Ligue 2 lors d’un été 2014 resté amèrement ancré dans les mémoires ariégeoises.

Luzenac, avant-dernier de sa poule de N3, jouera un ultime match sans enjeu dans son stade de Paul-Fédou, samedi contre Canet. Le dernier de Sébastien Mignotte sur le banc d’une équipe où il officiait depuis 1999, comme joueur puis entraîneur. Fin avril, le technicien de 37 ans avait annoncé à La Dépêche du Midi qu’il avait choisi de quitter Luzenac, après avoir énormément contribué à sa formidable épopée, puis à sa reconstruction après la chute. Le LAP va devoir écrire sans lui une nouvelle page de son histoire.