Lyon-FC Nantes: Léo Dubois doit-il jouer contre son futur club... l'Olympique Lyonnais?

FOOTBALL Léo Dubois affronte (avec le FC Nantes) l’Olympique Lyonnais, ce samedi (17 heures), un club pour lequel il portera le maillot à partir de juin prochain…

David Phelippeau

— 

Dubois face au Lyonnais Maolida lors du match aller cette saison (0-0), le 26 août dernier.
Dubois face au Lyonnais Maolida lors du match aller cette saison (0-0), le 26 août dernier. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
  • Léo Dubois affrontera, ce samedi, son futur club, l’Olympique Lyonnais, qui joue la 2e place de la Ligue 1.
  • Le défenseur nantais explique qu’on ne doit pas douter de son implication sur cette rencontre.
  • L’entraîneur Claudio Ranieri n’a aucun doute sur l’implication de joueur, le président Waldemar Kita semble en avoir un peu plus.

Claudio Ranieri a tranché avec l’aval de l’intéressé. « Oui Léo [ Dubois] va jouer, j’ai parlé avec lui, je lui ai demandé s’il avait un problème avec le fait de jouer. Il m’a dit que non. » Le capitaine nantais devrait donc commencer la rencontre à son poste de latéral droit contre Lyon (ce samedi 17 heures), club dans lequel il s’est déjà engagé pour quatre ans et pour lequel il portera le maillot à partir de juin prochain.

Une décision du coach qui n’est pas du goût de Waldemar Kita, qui s’était offusqué il y a quelques semaines dans Ouest-France du fait que Dubois puisse affronter son futur club, a fortiori dans un match à enjeu. « Le problème, c’est que Lyon a besoin de points pour disputer la Ligue des champions. Dans quelles dispositions sera Léo Dubois quand il jouera contre eux  ? Il faut se poser la question sérieusement.  »

Léo Dubois se dit « très serein »

Le capitaine nantais, lui, ne s’en pose pas. « Je suis très serein comme avec tout ce qu’il s’est passé cette saison, expliquait-il début avril sur son rendez-vous avec son futur employeur. Il n’y a pas de questions à se poser. Je suis au FC Nantes actuellement et je serai impliqué jusqu’à la fin de la saison. Le coach me fait confiance, je ne vois pas pourquoi je ne la respecterai pas et pourquoi je le trahirai sur un match. »

Une situation courante en handball

En handball, ce genre de situation, qui prête le flanc à la polémique, est monnaie courante. Thierry Anti, l’entraîneur du HBC Nantes, a été confronté à ce cas de figure à maintes reprises : « Je fais confiance au joueur. Si tu as eu confiance en lui jusque-là, tu ne dois pas douter de son honnêteté ensuite. » Le coach du « H » estime que la motivation du joueur peut même être décuplée. « Souvent, ce dernier a envie d’être encore plus fort pour montrer à son futur club qu’il a eu raison de le recruter…  »

Comme Ranieri a pu le faire avec Dubois, Anti prône le dialogue. « Je suis du style à demander au joueur si ça lui pose un problème de participer à ce match. » Une rencontre, samedi, qui est déterminante pour la qualification (ou non) de Lyon (3e) en Ligue des champions… 

>> A lire aussi : FC Nantes: «Je vais donner le maximum jusqu’au bout», promet Léo Dubois, futur Lyonnais

>> A lire aussi : FC Nantes: Absence de Ranieri aux 75 ans du club? Le coach nantais donne une version surréaliste