FC Nantes-ASSE: Les Canaris prennent «une leçon» et une claque... et ça pourrait laisser des traces

FOOTBALL Les Nantais ont été balayés (0-3) par Saint-Etienne, ce dimanche, à la Beaujoire...

David Phelippeau

— 

Emiliano Sala a manqué le 1-1 en première mi-temps.
Emiliano Sala a manqué le 1-1 en première mi-temps. — LOIC VENANCE / AFP
  • Ce dimanche, le FC Nantes a été humilié (0-3) par Saint-Etienne, qui revient à deux points des Canaris.
  • Les hommes de Ranieri sont désormais 8es de la L1.

Celle-là, elle pourrait laisser des traces. Ce dimanche, à la Beaujoire, le FC Nantes a été humilié (0-3) par Saint-Etienne. Une défaite qui fait dégringoler les Canaris à la 8e place de la Ligue 1… à seulement un point du 5e, Montpellier. Sur le plan comptable, l’Europe n’est évidemment pas compromise. Sur le plan de la dynamique actuelle, l’objectif européen a davantage de plomb dans l'aile pour le FC Nantes.

>> A lire aussi : Nantes: Les premières images du projet de nouveau stade du FC Nantes

D’ailleurs, le coach Claudio Ranieri, lui-même, s’est fendu d’une réponse pour le moins surprenante avant de se reprendre. « Après cette défaite, l’Europe n’est-elle pas compromise coach ? », a interrogé un confrère. « Oui, peut-être, a rétorqué tout à trac Ranieri. Mais, dans le football, on doit faire le maximum… etc. » La réponse de l’Italien en dit long sur son inquiétude du moment. Sa formation a coulé à pic ce dimanche contre un concurrent direct à l'Europe.

Et dire que Cabella avait failli signer à Nantes

« On est passés à côté de notre match, analyse le capitaine Léo Dubois. Il y a des jours comme ça où on n’arrive à rien. Aujourd’hui, c’était le cas. Ils nous ont fait déjouer complètement. » Valentin Rongier parle, lui, d’une « petite leçon » donnée par une formation stéphanoise bien plus talentueuse avec comme leader technique un Cabella, (auteur d’un doublé) qui aurait pu signer à… Nantes l’été dernier. Sala a bien eu le tournant du match au bout du pied (32e) et une balle d’égalisation, mais comme toute son équipe, il a failli.

A un point du 5e, mais...

« Si on continue comme ça, on va vite descendre, prévient Dubois. On n’a plus la réussite. » Les joueurs s’accrochent au faible écart avec les formations juste devant pour ne pas perdre espoir. « On est à un point du 5e. Si on retrouve la confiance de 2017, on est capable de faire de très belles choses et de récupérer notre 5e place. »

Mais, l’ampleur du « désastre » de l’après-midi fait affleurer une pointe d’inquiétude. « Si on fait des prestations comme ça, l’Europe sera très compromise… » Sans doute ce que pense au fond de lui Claudio Ranieri.