VIDEO. Les Herbiers-Chambly: Jésus Marie Joseph... Les Vendéens sont en finale au Stade de France!

FOOTBALL Les Herbiers ont battu (2-0) Chambly en demi-finale de la Coupe de France, ce mardi soir, à Nantes...

David Phelippeau

— 

La chenille de la victoire...
La chenille de la victoire... — LOIC VENANCE / AFP
  • Les Herbiers ont remporté (2-0) le duel de National qui les opposait à Chambly, en demi-finale de la Coupe de France, mardi soir, à Nantes.
  • Les Vendéens joueront la finale de la Coupe de France, le mardi 8 mai, contre Caen ou Paris.

Le club des Herbiers est définitivement entré dans la légende de la Coupe de France. Les Vendéens, pensionnaires de National, se sont qualifiés, mardi soir, dans une Beaujoire tout acquise à leur cause et repeinte de rouge et noir, pour la finale de la Coupe de France en éliminant un locataire de la même division. Le mardi 8 mai, tout un département, sevré de football de haut niveau [jamais un club vendéen n’a évolué dans l’élite], va « colorer » le Stade de France. En face, ça sera Caen ou le… PSG.

 

Un duel de National pour une finale. C’était la première fois que deux formations du 3e niveau français s’affrontaient en demi-finale de la Coupe de France. Forcément, en début de match, Les Herbiers et Chambly, qui se connaissent parfaitement (une victoire partout cette saison) - ont semblé inhibés par l’événement et l’ambiance « vendéenne ». Un match fermé donc avec une opposition de style attendue : un bloc très bas et compact camblysien et une formation herbretaise plus joueuse. Une rencontre fermée jusqu’à l’ouverture du score – plutôt méritée – de Florian David (1-0, 28e), qui a coupé la trajectoire d’un centre de l’intenable Bongongui.

La délivrance est venue de Gboho et surtout de la VAR (vidéo). Le but herbretais a complètement débloqué cette demi-finale. Chambly a été contraint de se découvrir, le scénario rêvé pour une formation vendéenne habile en contre. Montiel, de la tête deux fois, a manqué de précision (41e) puis de chance (barre à la 64e). Pichot, fébrile en début de match, a alors sorti l’habit qui lui va le mieux, celui d’homme providentiel, sortant quelques parades bien senties. 82e : Gboho, juste entré en jeu, s’est échappé et a trompé Pinoteau. Vidéo demandée par l’arbitre. Hors-jeu ? Après quelques secondes, Monsieur Bastien a délivré la Beaujoire. « On est à Paris ! On est en finale », a exulté le peuple vendéen. Et il aurait encore pu s’enflammer davantage si les Herbretais n’avaient pas raté deux duels avec le gardien de Chambly

Le 8-5 va envahir le 9-3, le 8 mai. Ce mardi soir, plus de 36.000 Vendéens s’étaient mobilisés pour venir soutenir les Herbretais. Combien seront-ils au Stade de France ? Les Herbiers, c’est une petite ville de 16.000 habitants. Mais, tout un département devrait monter à la Capitale. Rendez-vous compte, avant cette épopée des Herbiers, aucun club du 85 n’avait fait mieux qu’un 8e de finale. Le VHF est en finale de la Coupe de France. Pour beaucoup de Vendéens, il faut se pincer pour y croire…

>> A lire aussi : Coupe de France: «Les Herbiers, une étincelle pour le foot vendéen», estime Philippe de Villiers