«On est juste censé la fermer et dribbler», Kobe Bryant n'en revient pas d'avoir remporté un oscar

BASKET L'ancienne star des Lakers avait adapté sur grand écran une lettre d'amour dédiée à son sport...

N.C. avec AFP

— 

Kobe Bryant a remporté l'oscar du meilleur court-métrage, le 4 mars 2018.
Kobe Bryant a remporté l'oscar du meilleur court-métrage, le 4 mars 2018. — Jordan Strauss/AP/SIPA

La légende du basket Kobe Bryant continue de régner sur sa ville de Los Angeles où il a évolué pendant 20 ans sous les couleurs des Lakers : il a remporté dimanche l’oscar du meilleur court-métrage d’animation. Près de deux ans après sa retraite, l'ancien arrière des Lakers était nommé avec l’animateur Glen Keane pour le dessin animé Dear Basketball.

>> A lire aussi: La nuit des Oscars 2018 à revivre en direct

Le court-métrage adapte sur grand écran une lettre d’amour dédiée à son sport, écrite par le quintuple champion NBA, qui avait ému tous les amoureux de la balle orange. « Je ne savais pas que c’était possible. Je veux dire en tant que joueur de basket-ball, on est juste censé la fermer et dribbler. Je suis content d’avoir fait un peu plus que ça, merci. Merci l’Académie pour cet honneur incroyable », a-t-il déclaré au moment de recevoir son prix.

Ses remarques faisaient référence aux commentaires d’une journaliste de la chaîne d’information Fox News qui a récemment recommandé à l’autre star de la NBA LeBron James de « se la fermer et dribbler » après ses prises de position politiques.

« Je suis très ému, je dois me pincer, c’est comme quand j’étais enfant et que je rêvais de jouer au basketball », a-il expliqué. La nomination du basketteur avait néanmoins fait grincer des dents, en raison des accusations de viol portées à son encontre par une employée d’hôtel de 19 ans en 2003. Kobe Bryant avait assuré que la relation était consensuelle et la plainte n’avait pas été suivie de poursuites pénales.