Racisme: L'arbitre de Dijon-Nice dit «ne pas avoir entendu d’insultes ou de cris»

FOOTBALL Nicolas Rainville avait averti Mario Balotelli d'un carton jaune, alors que l'Italien se plaignait d'insultes racistes...

20 minutes avec AFP

— 

Mario Balotelli se plaignant d'insultes racistes auprès de Nicolas Rainville.
Mario Balotelli se plaignant d'insultes racistes auprès de Nicolas Rainville. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Mis en cause pour avoir adressé un carton jaune à Mario Balotelli samedi alors que l’attaquant de Nice se plaignait de cris racistes, l’arbitre Nicolas Rainville assure « ne pas avoir entendu d’insultes ou de cris émis par la tribune », mercredi dans un communiqué du syndicat des arbitres du football d'élite.

« Si j’avais entendu "des cris de singes" comme indiqué dans la demande de l'OGC Nice, je n’aurais à aucun moment adressé un avertissement à M. Mario Balotelli. Je peux comprendre une telle réaction d’un joueur touché par ce genre d’insultes », affirme Nicolas Rainville dans le texte.

Lors de la défaite de Nice à Dijon (3-2) samedi, Balotelli avait écopé d'un carton jaune, après des gestes d’énervement à l’encontre du public qu'il accusait de cris racistes. Le dossier doit être examiné jeudi par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP).

Deux associations, SOS Racisme et Sportitude France ont lancé lundi un appel à témoins « auprès des personnes dans la tribune d’où seraient parties les insultes afin d’en retrouver les auteurs ». De son côté, le Conseil représentatif des associations noires (CRAN) a affiché mardi son intention de porter plainte contre lui.