Coupe de la Ligue: «On avait une équipe offensive», défend Marquinhos après les deux buts encaissés à Strasbourg par le PSG

FOOTBALL Au moment d'analyser la victoire à Strasbourg en Coupe de la Ligue (2-4) en guise de revanche dix jours après leur fin de série à la Meinau, les Parisiens n'oublient pas qu'ils ont encore encaissé deux buts...

Bruno Poussard

— 

Les Parisiens ont gagné à Strasbourg en marquant quatre buts en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue mais en encaissant tout de même deux buts.
Les Parisiens ont gagné à Strasbourg en marquant quatre buts en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue mais en encaissant tout de même deux buts. — Patrick Herzog / AFP.

« C’est un match de Coupe, le plus important, c’est de l’emporter. » Au moment d’analyser à chaud la victoire du PSG à Strasbourg, Marquinhos se réjouissait avant tout de la qualification en quarts de la Coupe de la Ligue (2-4). Comme une revanche, en rab, dix jours après leur première défaite de la saison dans ce même stade de la Meinau (2-1).

>> A lire aussi : Cette fois, le PSG a fait son marché de Noël à la Meinau à Strasbourg (2-4)

Mais les Parisiens ont de nouveau encaissé deux buts de la part du promu alsacien en Ligue 1. Leurs septième et huitième buts encaissés depuis le début du mois (en quatre matches) toutes compétitions confondues… « Oui, on a pris deux buts, mais on en a marqué quatre, aussi », réagissent, sur le même ton, Javier Pastore et Marco Verratti.

« Contre de grosses écuries, ça peut faire mal »

Et le défenseur Marquinhos de reprendre en défendant les siens : « On avait une équipe très offensive sur le terrain. C’est normal. On sait pourquoi on a pris ces buts, on va gérer ça pour les prochains matchs. Ça se joue sur des détails. Mais on va améliorer ça. Car contre de grosses écuries en Ligue des champions, ça peut faire mal. »

Si le PSG a gagné sans être étincelant, il n’a pas rassuré derrière. « Défensivement, il y a deux-trois petites erreurs qui, heureusement, ne portent pas trop à conséquence, reconnaît le latéral Thomas Meunier, titularisé à droite en poussant Dani Alves à gauche. Le point négatif, c’est qu’il y a eu pas mal de pertes de balles en première mi-temps. »

>> A lire aussi : Le PSG tremble mais au Real, les Madridistes ont peu de raisons d'être sereins

Enfin, s’il y en a un que ça agace d’encaisser autant de buts, c’est bien le gardien Kévin Trapp : « Tu ne veux jamais encaisser de buts, c’est normal. Quand tu encaisses, c’est que quelque chose n’a pas marché, et il faut l’analyser. Ça m’énerve, c’est vrai. Mais à la fin, on voulait se qualifier et faire un meilleur match qu’en championnat ici, et c’est fait. »