OM-ASSE: Valère y va de son petit doublé, Marseille se promène face à un petit Sainté

FOOTBALL L'OM enchaîne en Ligue 1, Sainté s'enfonce... Et Valère Germain a enfin marqué ! Oui, incroyable...

Au stade Vélodrome, Jean Saint-Marc

— 

Gustavo, Germain et Thauvin célèbrent le but de l'ancien monégasque.
Gustavo, Germain et Thauvin célèbrent le but de l'ancien monégasque. — B. Langlois / AFP
  • L’OM a facilement battu un Saint-Etienne réduit à 10 (3-0).
  • Les Marseillais collent au podium, ils restent au contact de Monaco et Lyon, aussi vainqueurs ce week-end.
  • L’ASSE s’enfonce à la 15e place, tout près de la zone rouge.

Trois buts, trois points, et une quatrième place qui leur va bien. Facile face à Saint-Etienne (3-0), l'OM enquille un douzième match de Ligue 1 sans défaite. Les Marseillais (4es) collent aux basques de Monaco et Lyon (2e et 3e, avec autant de points). Cette victoire sur des Stéphanois réduits à 10 permet de poursuivre une autre série : l’invincibilité au Vélodrome des Marseillais face aux Verts court depuis… août 1979.

>> A lire aussi : Ligue 1: Revivez la grosse fessée infligée par l'OM à Saint-Etienne (3-0)

>> Enfin, Germain. En même temps que la clameur, un soupir de soulagement est monté des tribunes du Vélodrome. Ce dimanche 10 décembre, à 21h11, Valère Germain a enfin marqué. Une tête à bout portant, sur un corner un peu dévié de Payet. Un moment historique, ou presque : l’attaquant marseillais n’avait plus scoré depuis la fin août. Après ces 17 matchs de disette, il y est même allé de son petit doublé (71e).

>> Tant pis, Diony. Quel est le secret pour se relancer ?  Diony, lui, cherche toujours. Après 13 matchs sans lever les bras, il a croqué ses rares opportunités. Le mercato d’hiver approche… Et la recrue de l’été n’a toujours pas marqué. C’est loin d’être le seul souci d’un Sainté pas épargné. La liste des absents s’est encore allongée au Vélodrome : Pogba est sorti à la mi-temps, apparemment touché, et Pierre-Gabriel a écopé d’un rouge pour avoir accroché Sanson (51e)

>> Pas cher payé.  Ruffier s’est illustré (15e, 25e, 82e, notamment). Les poteaux aussi (63e, sur une tête de Germain, 70e sur une grosse frappe de Thauvin). L’addition aurait pu être plus lourde pour des Stéphanois complètement débordés par les assauts olympiens. Le rush victorieux d’Ocampos (80e), sur le troisième but, illustre bien leur impuissance. Et ça devient inquiétant. Sainté n’a plus que deux petits points d’avance sur le barragiste… La zone rouge approche pour les Verts.