Rugby: Jacques Brunel à la tête de l'équipe de France, c'est non

XV DE FRANCE L’entraîneur de l’UBB raffûte la rumeur qui fait de lui le successeur de Guy Novès, non sans humour...

D. G.

— 

Jacques Brunel ne se voit pas endosser le costume de sélectionneur.
Jacques Brunel ne se voit pas endosser le costume de sélectionneur. — Gabriel Bouys

Il était pourtant le candidat idéal à en croire certains, mais à l’écouter, Jacques Brunel n’est vraiment pas près de prendre les rennes du XV de France. Alors que le sort de Guy Novès n’est toujours pas tranché, « c’est infondé, totalement » a lancé ce lundi matin le Gersois lors de son point presse, rappelant du même coup sa fonction : « moi je suis manager de l’UBB ».

>> A lire aussi : «On fonce dans le mur à pleine vitesse», le rugby français est-il en pleine crise de croissance (comme le foot avant lui)?

Pas de nouvelles de « Bernie »

Pourtant il connaît bien le job puisqu’il a été l’adjoint d’un certain Bernard Laporte à la tête de l’équipe de France, de 2001 à 2007. D’ailleurs, Jacques Brunel n’hésite pas à se montrer malicieux lorsqu’il est question de savoir si Bernard Laporte l’a contacté à ce sujet : « Il ne me dit plus rien Bernard… Ça fait des années qu’il ne me dit plus rien, depuis qu’on s’est quittés. Avant, quand il n’avait pas d’occupations, il m’appelait. Maintenant qu’il est président de la fédé, c’est fini, il ne m’appelle plus. Trop occupé le garçon. » Le bail de Brunel en Gironde ne devrait donc pas s’arrêter de sitôt.

>> A lire aussi : XV de France: On a été nuls en novembre mais ça va, ce n'est qu'une «perte de confiance»