C'est non: «Au Japon ils font des sushis, voilà», Richard Dourthe craque complètement dans le «Moscato Show»

RUGBY Après ses propos, l'ancien international du XV de France s'est excusé sur Twitter...

A.L.G.

— 

Richard Dourthe intercepte un gros sushi en plein vol.
Richard Dourthe intercepte un gros sushi en plein vol. — OLIVIER MORIN / AFP

Invité dans le Moscato Show, sur RMC, pour participer à un débat au sujet de la petite forme actuelle du XV de France, Richard Dourthe s’est cru dans le sketch des Inconnus sur les chasseurs en nous gratifiant d’une analyse rugbystique des plus finaudes, qui s’apparente plus à du racisme ordinaire qu’à autre chose.

Alors que Vincent Moscato, l’animateur de l’émission, se demandait très sérieusement si l’équipe de France avait réellement plus de talent que la sélection japonaise, qui est venue accrocher le XV tricolore samedi soir à la U Arena de Nanterre, l’ancien trois quart centre international est parti en vrille.

« On cherche des problèmes au lieu de trouver des solutions. On dit "il y a un problème de formation", mais les Japonais, ils ont quoi comme formation ? Ils ont quoi comme championnat ? Ils font venir les meilleurs étrangers dans leur championnat, les Néo-Zélandais, les Australiens, les Sud-africains jouent dans le championnat japonais, ce qui fait que le niveau des joueurs japonais augmente. Mais la formation, elle est que dalle au Japon, ils font des sushis, voilà. »

Oui, voilà... Et sinon, la musique, la littérature, la sculpture, la céramique, les arts martiaux, la danse, les technologies de pointe, le cinéma, on en passe et des meilleurs, c’est du mou de veau ?

Conscient que ses propos allaient immédiatement scandaliser une bonne partie des auditeurs, Richard Dourthe a tenu à s’excuser sur Twitter, expliquant que ce n’était pas ce qu’il voulait dire. Un peu tard...