«Une grande aventure, perdu au milieu de nulle part»… François D’Haene savoure son exploit sur le John Muir Trail

ULTRA TRAIL Le coureur rhodanien a bouclé les 359 km du redoutable parcours californien mardi en moins de trois jours, pulvérisant du même coup le record de plus de 12 heures…

Jérémy Laugier

— 

François D'Haene a peut-être réalisé le plus grand exploit de sa carrière jusque-là, en explosant le record du John Muir Trail mardi.
François D'Haene a peut-être réalisé le plus grand exploit de sa carrière jusque-là, en explosant le record du John Muir Trail mardi. — Damien Rosso/Droz Photo
  • Un mois et demi après avoir remporté le troisième UTMB de sa carrière, François D’Haene (31 ans) s’est offert un prestigieux record mardi sur le John Muir Trail (359 km).
  • Le trailer du Beaujolais en profite pour souligner la performance « d’une équipe soudée », en référence à ses cinq proches ayant joué un rôle clé de « pacers » durant près de trois jours.

Il a beau ne s’être reposé qu’environ six heures depuis samedi, François D’Haene avait presque bonne mine en finalisant son exploit mardi, au cœur du Parc national de Yosemite (Etats-Unis), à Happy Isles, qui ne pouvait pas mieux porter son nom. En concluant les 359 km (et 14.630 m de dénivelé positif) du John Muir Trail en 2 jours, 19 heures et 26 minutes, le trailer du Beaujolais a explosé le record de l’épreuve de plus de 12 heures.

« J’ai le sentiment d’avoir vécu une grande aventure, perdu au milieu de nulle part dans des paysages grandioses, savoure François D’Haene (31 ans). Quand j’ai su que j’étais en avance côté chrono, ma priorité a été la gestion de la course. Même s’il fallait être à fond, c’est complètement différent d’un ultra trail avec un effort exigé sur plusieurs jours. C’est un peu une course contre soi, sans adversaire direct. »

>> A lire aussi : VIDEO. Mutant: Nouveau record pour François D'Haene qui boucle 359 km en moins de trois jours

« Mon corps et mon mental se sont bien adaptés »

Un exercice particulier qui lui convient parfaitement, comme il l’avait déjà prouvé l’an passé en devenant le recordman du GR20 en Corse (180 km et 12.000 m de D + en à peine plus de 31 heures). Et ce même s’il ne s’était jamais lancé à ce point dans l’inconnu, avec une distance deux fois plus importante que ses principaux succès jusque-là.

« Globalement, mon corps et mon mental se sont bien adaptés, indique le viticulteur rhodanien. Je suis allé moins vite, musculairement tout était bon, même si la fatigue était bien présente. » François D’Haene a aussi pu compter sur la présence de cinq proches se relayant durant toute l’aventure en tant que pacers.

>> A lire aussi : VIDEO. UTMB: François D’Haene va «changer de dimension» après avoir vaincu Kilian Jornet

« Mon record est celui d’une équipe soudée »

« Ils ont été les personnes clés de ma réussite et ont parfois marché cinq heures à pied à partir de leur voiture pour me rejoindre sur le parcours et autant pour la récupérer, apprécie le coureur du Team Salomon Elite. Mon record préparé depuis plus d’un an est celui d’une équipe soudée. C’est ce qui fait la différence et qui explique l’envie que j’ai eue d’être sur ce sentier. »

Après cet exploit, un mois et demi après avoir remporté son troisième UTMB, François D’Haene va être rejoint aux Etats-Unis par sa femme et ses enfants le week-end prochain, pour une quinzaine de jours en famille avec au programme du repos… « mais aussi des randos ».