JO 2016: Le TAS annonce deux nouveaux cas de dopage à Rio

DOPAGE Kleber da Silva et Chen Xinyi ont été trahis par des tests effectués pendant ces Jeux olympiques...

W.P., avec AFP
— 
Chen Xinyi
Chen Xinyi — MARTIN BUREAU / AFP

Quelques heures après l’annonce de l’exclusion et disqualification d’un haltérophile kirghize médaillé à Rio, deux athlètes, une Chinoise et un Brésilien, ont été contrôlés positif, apprend-on du Tribunal arbitral des Sports (TAS).

Le TAS a indiqué, par la voie d’un communiqué, que le cycliste brésilien Kleber Da Silva Ramos, qui avait abandonné la course en ligne, a été contrôlé positif à l’EPO, et que la nageuse chinoise Chen Xinyi, qui avait fini 4e du 100 m papillon, a pris un diurétique inscrit sur la liste des produits interdits en raison de ses vertus dissimulatrices. Les médias chinois avaient annoncé son contrôle positif le 12 août, exigeant « une coopération complète de Chen à l’enquête en cours ».

Plusieurs athlètes français, Camille Lacourt et Bernardin Kingue Matam en tête, se sont plaints des performances suspectes de certains vainqueurs de ces JO 2016. Le nageur français avait d’ailleurs déclenché une vive polémique en clamant que le Chinois Sun Yang « pisse violet », autrement dit, qu’il est dopé.