JO 2016: Michael Phelps, voilà cinq images qu'on gardera de tes fantastiques Jeux de Rio

JEUX OLYMPIQUES L'Américain a rajouté six médailles, dont cinq d'or, à son immense collection...

Romain Baheux

— 

Michael Phelps aux JO de Rio le 11 août 2016.
Michael Phelps aux JO de Rio le 11 août 2016. — Marcos de Paula/AGIF/REX/Shutterstock

De notre envoyé spécial à Rio,

Il est parti, mais cette fois pour de bon. Revenu après une courte retraite, Michael Phelps a plané sur ces JO, rendant l’or banal tant il s’en est encore couvert. Avec cinq titres et une médaille d’argent remportés au Brésil, l’Américain finit sa carrière avec 23 consécrations sur un total de 28 médailles. Wahou. De ces Jeux de Rio, ses derniers promis juré, nous garderons cinq images de lui. Notre manière de lui dire au revoir.

Son extraordinaire relais contre les Bleus

Si on avait un doute, on a compris que le patron était de retour. Dimanche 7 juillet, les Etats-Unis s’alignent au relais du 4x100 m avec Michael Phelps au sein de l’équipe. Placé en deuxième relayeur, le missile de Baltimore croque le pauvre Fabien Gilot. Les Français ne reviendront pas, l’Américain remporte son premier titre brésilien en signant un 47’12, quatrième chrono d’une course dont il n’est pas un spécialiste.

Michael Phelps, beaucoup trop rapide pour ses adversaires du relais le 7 août 2016.
Michael Phelps, beaucoup trop rapide pour ses adversaires du relais le 7 août 2016. - David J. Phillip/AP/SIPA

Un mec heureux

A chaque cérémonie de remise des prix (et il y en a eu hein), on a vu un nageur heureux et ému, parfois jusqu’aux larmes. Devant la presse, un type relâché. Débarrassé de son obsession de devenir l’athlète le plus médaillé de l’histoire de l’olympisme, l’Américain a juste profité de ses JO, savourant ses adieux.

Michael Phelps sur le podium du 200 m papillon le 9 août 2016.
Michael Phelps sur le podium du 200 m papillon le 9 août 2016. - SIPANY/SIPA

Sa tête en chambre d’appel

Si jamais vous n’aviez pas compris comment Michael Phelps est devenu Michael Phelps, un simple coup d’œil à cette vidéo va vous permettre de comprendre. Captée avant les demi-finales du 200 m papillon, elle montre l’Américain capuche sur la tête et regard noir pendant que ses concurrents discutent tranquillement.

Ses moments en famille

Michael Phelps avec sa maman Debbie, on connaissait. Michael Phelps avec sa fiancée Nicole Johnson et leur bébé Boomer, c’est nouveau. Tout au long de la semaine, le nageur est allé fêter toutes ses victoires en allant embrasser tout son clan dont le bambin de trois mois. Bon, pas dit que ce dernier ait compris l’importance du moment.

Michael Phelps avec sa fiancée Nicole Johnson et leur bébé Boomer.
Michael Phelps avec sa fiancée Nicole Johnson et leur bébé Boomer. - Matt Slocum/ap/Sipa

Son rire lors de la Bannière Etoilée

Toute l’Amérique s’est interrogée. Pourquoi leur nageur a subitement explosé de rire en plein hymne américain sur le podium du 200 m papillon ? « Mes potes de Baltimore (sa ville d’origine) étaient assis en face. Et dans le Maryland, on a l’habitude de tous crier "Oh " pour les Orioles (l’équipe de MLB locale) à un moment de l’hymne national. Et là tout d’un coup je les ai entendus HURLER "Oh !" et j’ai su exactement d’où ça venait. Alors j’ai craqué. » Une blague de potes devant des centaines de millions de téléspectateurs. Tout ce qu’on aime.

Les larmes de Michael Phelps sur la plus haute marche du podium pour la 20e fois de sa carrière aux JO, après la finale du 200m papillon, le 9 août 2016.
Les larmes de Michael Phelps sur la plus haute marche du podium pour la 20e fois de sa carrière aux JO, après la finale du 200m papillon, le 9 août 2016. - Odd ANDERSEN / AFP