JO 2016: Michael Phelps survole ces JO? Oui, mais avec un maillot français dont on vous raconte l'histoire

JEUX OLYMPIQUES L’Américain a déjà remporté trois médailles d’or dans ces JO de Rio…

Romain Baheux

— 

Michael Phelps dans son maillot de bain le 8 août 2016 à Rio.
Michael Phelps dans son maillot de bain le 8 août 2016 à Rio. — CHRISTOPHE SIMON / AFP

De notre envoyé spécial à Rio,

Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un peu de soi sur le popotin d’une légende. « Pour moi, Michael Phelps un mec normal, normal, mais vraiment normal », assure Luca Armillotta. Un mec normal qui avec trois médailles d’or dans ces JO de Rio a atteint la somme astronomique de 21 titres olympiques. Un mec normal qui porte le maillot de bain dessiné par lui et une petite équipe d’Aqua Lung. Et attention, cocorico, on parle d’une entreprise française. Eh oui, le plus grand nageur de tous les temps a choisi notre savoir-faire pour aller faire trempette à Rio.

Jusqu’ici connu dans le milieu marin pour avoir bossé jadis avec le commandant Cousteau, la boîte, basée dans les Alpes-Maritimes, reçoit en 2014 un coup de fil de sa branche nord-américaine. Sorti de sa retraite, l’Américain délaisse son ex-équipementier Speedo et veut parler avec Aqua Lung, et sa branche natation Aqua Sphere, pour refaire sa garde-robe.

>> A lire aussi : C'est quoi cette histoire de thérapie par les ventouses, Michael Phelps?

« Il nous a dit qu’il avait l’impression de marcher comme un pingouin dans ses anciens maillots, raconte Lindsey Taylor, en charge du développement du produit. Il voulait quelque chose avec un bon niveau de compression mais qui soit aussi flexible. » Evidemment, personne n’émet l’idée d’envoyer paître l’Américain. Quelques mois plus tard, une délégation de l’entreprise s’envole pour Baltimore, sa ville natale où Phelps s’entraînait à l’époque avant de déménager dans l’Arizona.

« Quand tu le vois pour la première fois, tu as envie de le vouvoyer même si ça n’existe pas en anglais, se souvient Lindsey Taylor. Mais directement, il nous a mis très à l’aise. » Globalement satisfait des premiers modèles, le nageur pose vite ses conditions esthétiques : un maillot coloré pour l’entraînement, « qui évoque le Brésil », et un aux couleurs des Etats-Unis pour la compétition.

Michael Phelps aux JO de Rio avec son joli maillot de bain.
Michael Phelps aux JO de Rio avec son joli maillot de bain. - François-Xavier MARIT / AFP

Au fur et à mesure des voyages transatlantiques, les designers et le nageur sympathisent. A Baltimore, Phelps invite toute la troupe à un match de baseball des Orioles, l’équipe de MLB locale. Au restaurant, son bon coup de fourchette impressionne la délégation française. « Une fois, il s’est fait trois assiettes avec des pommes de terre et a fini en mangeant des bonbons et du chocolat », raconte Luca Armillotta.

« On sentait qu’il voulait créer une sorte de famille autour de lui », sourit Lindsey Taylor. Evidemment, l’éternel entraîneur Bob Bowman croise la route du staff d’Aqua Lung, mais aussi sa mère Deborah et sa compagne Nicole Johnson, qui attend alors Boomer, son bébé de trois mois présent à chacune de ses courses à Rio. « Il nous parlait de la peinture à poser dans sa chambre, glisse la responsable du développement. Il nous a vraiment fait rentrer dans sa vie. »

Comme c'est meugnon.
Comme c'est meugnon. - Martin BUREAU / AFP

Et le maillot dans tout ça ? Ah oui. A la piscine, la légende de l’olympisme teste les différents modèles. Un bon 70 cm de tour de taille pour le maillot de compétition, « Michael’s size » comme il s’amuse à le répéter, et un 80 pour l’entraînement. « Comme il a repris intensivement l’entraînement après son break, on devait parfois refaire les mesures, se souvient Luca Armillotta. Une fois, il a pris quatre centimètres de tour de cuisse en un mois. »

Vu de Rio, le porte-drapeau des USA semble en tout cas s’être bien habitué au tissu made in 06. « Il nous a dit que c’était le maillot le plus rapide avec lequel il avait nagé », lâche fièrement Lindsey Taylor. Titré sur les relais 4x100, 4x200 m et 200 m papillon, Phelps peut encore ajouter à la collection le 100 m papillon et le 200 m quatre nages, dont les séries débutent mercredi. Et ça, c’est (un peu) un succès français.