VIDEO. JO 2016: Envie d'assurer en soirée? Un barman de Rio vous montre comment sortir LA caïpirinha

JEUX OLYMPIQUES C'est le cocktail national brésilien...

Romain Baheux

— 

Elle semble bien bonne, cette caïpi non ?
Elle semble bien bonne, cette caïpi non ? — R.Baheux

De notre envoyé spécial à Rio,

Il y a le pote bourrin qui ne jure que par les pintes. Votre meilleur ami, jamais vraiment sorti du lycée dans sa tête, insiste pour un whisky-coca. Et souvent, le type qui a amené « un petit vin rouge du producteur, tu m’en diras des nouvelles ». Bref, rien ne vous donne envie dans cette soirée. JO de Rio oblige, vous avez amené une bouteille de cachaça mais vous n’osez pas vous improviser barista et enchaîner les caïpirinhas.

Voici votre objectif.
Voici votre objectif. - 20 Minutes

Pas de panique, on est là. Envoyé au Brésil pour couvrir ces Jeux, on n’a légitimement pas le droit de vous laisser dans une telle galère. On s’est donc rendus à Lapa, quartier phare de la vie nocturne carioca, pour vous gratter quelques infos sur la préparation de ce que nous appellerons, pour d’évidentes raisons d’efficacité, une caïpi. Un couteau, une planche, et au boulot.

Première étape : les citrons verts. Derrière le zinc de l’Improviso Bar, Vito conseille d’en utiliser un plus la moitié d’un autre. Ainsi, vous coupez « en six, c’est plus pratique » chaque moitié et vous me mettez le résultat dans un shaker.

Vient ensuite le délicat moment du sucre. Ne vous prenez pas la tête et partez sur trois cuillères à café d’un sucre classique. Faites les rejoindre les citrons verts fissa. Maintenant, il faut bien refroidir tout ça. Neuf glaçons que vous vous débrouillez à piler avec les moyens du bord (excepté votre front, ça fait mal). Et enfin, la tant attendue cachaça. « Mettez en deux volumes, trois si c’est avec le bouchon, histoire de ne pas assommer tout le monde » suggère Vito.

Maintenant, on reprend à tue-tête le tube de Taylor Swift et on shake vigoureusement pendant une quinzaine de secondes.

Faites couler ça lentement dans votre verre, histoire d’éviter une avalanche de citrons. « Chez nous, on peut boire avec un churrasco (des viandes grillées). Si vous ne conduisez pas, vous pouvez en prendre trois dans un repas, suggère Vito. Cinq, ça devient vraiment compliqué et je vous déconseille de tenter la sixième. »

Allez, santé.