Toulouse : Tost Corp remplace la sonnette classique par un QR code connecté à votre portable

Innovation La société toulousaine Tost Corp a mis au point une sonnette connectée, qui permet, en scannant un QR Code, d’entrer en contact via un « tchat » avec l’occupant de la maison, qu’il soit là ou pas

Béatrice Colin
— 
En scannant le QR code, vous pouvez entrer en contact avec l'occupant de la maison, où qu'il soit.
En scannant le QR code, vous pouvez entrer en contact avec l'occupant de la maison, où qu'il soit. — Tost Corp
  • Aujourd’hui, des systèmes de sonnettes connectées existent pour répondre aux visiteurs, mais ils sont plutôt onéreux.
  • Tost Corp, une société toulousaine spécialisée dans les objets connectés, a développé un dispositif de sonnette connectée grâce à un simple QR code et une application.
  • Le visiteur scanne le QRcode et est connecté via un tchat à l’occupant des lieux, où qu’il soit.

Ding Dong, ding dong. Qui ne s’est pas retrouvé un jour devant une porte d’entrée verrouillée, malgré les coups de sonnettes répétés. C’est le lot quotidien de milliers de livreurs en France, qui se retrouvent parfois démunis. A l’intérieur de la maison, l’occupant est souvent absent, parfois en ligne, dans l’impossibilité d’aller ouvrir, ou ne veut pas être dérangé.

Certains ont décidé de s’équiper de sonnettes connectées équipées de caméra de vidéosurveillance donnant sur la rue et qui permettent à distance de voir et d’échanger, de n’importe où, avec celui qui se trouve derrière la porte. Mais ces dispositifs nécessitent l’installation d’un dispositif équipé de caméra et de débourser la plupart du temps plus de 200 euros. Et il est rarement utilisé dans les logements collectifs.



Deux Toulousains, formant la société « Tost Corp », spécialisée dans les objets connectés, ont eu l’idée de simplifier ce dispositif et de le rendre accessible à tous, le côté intrusif en moins. « Aujourd’hui, tout le monde a un smartphone dans sa poche et ils sont tous équipés d’un système de lecture de QR code », explique Gilles Tost, qui a planché sur cette solution QRing avec son frère jumeau, Frédéric.

Partant de ce constat, ils ont édité des QR code spécifiques, qui remplacent les sonnettes. Les visiteurs le scannent, comme ils le feraient pour un menu dans un restaurant et un lien s’ouvre. A l’autre bout « du fil », l’occupant de la maison, qui a préalablement téléchargé une application, reçoit une alerte et peut « tchater » avec le livreur ou encore des voisins ou amis présents devant chez lui.

Ni batterie, ni système vidéo

« La personne, qui est chez elle occupée, ou au bureau, peut dire à son interlocuteur de déposer le colis dans le jardin ou à un riverain, de repasser. Souvent les gens ont besoin de savoir que la personne est passée, d’avoir un échange avec elle. On a élaboré pour le tchat des réponses prédéfinies, qui, au fur et à mesure de la commercialisation, pourront évoluer. Quand il s’agit d’entreprises par exemple, on pourra avoir les horaires d’ouverture, notamment lorsque leurs clients s’interrogent devant une porte fermée », poursuit Gilles Tost, qui met en avant le côté pratique, mais aussi écologique de ce dispositif qui ne nécessite ni batterie, ni système vidéo, souvent polluants à produire.

La société commercialise sa QRing à 12,8 euros (frais de port inclus) et nécessite juste de coller le QR code résistant aux intempéries sur sa boîte aux lettres et de télécharger l’application qui va avec, uniquement sur Android pour l’instant. Pour les entreprises ou les grandes maisons à entrées multiples, il est possible de les acheter en plusieurs exemplaires. Et il n’y a pas nécessité de renouveler tous les ans un abonnement. La société table sur 1.000 ventes la première année, avec l’ambition de toucher les professionnels, en particulier les commerçants, qui « pourraient ainsi garder un lien avec leurs clients en leur absence », avance Gilles Tost.