Toulouse : Avec leur tee-shirt anti-noyade, ils espèrent apporter un peu de sérénité aux parents

Innovation Deux ingénieurs toulousains ont mis au point un tee-shirt qui se transforme en gilet de sauvetage en moins de trois secondes si l’enfant tombe à l’eau

Béatrice Colin
Le tee-shirt anti-noyade de la jeune start-up Floatee, ici gonflé après immersion dans l'eau.
Le tee-shirt anti-noyade de la jeune start-up Floatee, ici gonflé après immersion dans l'eau. — Floatee
  • Chaque année, 22 % des noyades en France concernent les enfants de moins de six ans, majoritairement dans des piscines privées.
  • Pour lutter contre ce fléau, deux ingénieurs toulousains ont mis au point un tee-shirt anti-noyade, baptisé Floatee.
  • Grâce à un système innovant, le vêtement se transforme en moins de trois secondes en un véritable gilet de sauvetage lors de l’immersion dans l’eau.

C’est l’une des pires craintes des parents de jeunes enfants lorsque les beaux jours reviennent. Il faut dire que les noyades sont l’une des principales causes de mortalité par accident de la vie courante : sur les 1.480 enregistrées en 2021, qui n’ont pas toutes conduit au décès, 22 % concernaient des enfants de moins de 6 ans, en majorité dans des piscines privées.

Pour les éviter, de multiples dispositifs de sécurité ont été rendus obligatoires ces dernières années, de la barrière à la bâche, en passant par les alarmes. « Ce n’est qu’une protection de l’environnement. Quant aux brassards et gilets de natation, les enfants les portent lorsqu’ils sont dans l’eau, sous la surveillance de leurs parents. Or les accidents arrivent souvent quand ils ne sont pas censés aller à l’eau. On compte alors uniquement sur la surveillance des parents, mais elle n’est pas infaillible », relève Thibaut Choulet, cofondateur du tee-shirt anti-noyade baptisé Floatee.


Le tee-shirt anti-noyade Floatee, lorsqu'il est dégonflé.
Le tee-shirt anti-noyade Floatee, lorsqu'il est dégonflé. - Floatee

Conscients qu’il y avait une piste à creuser pour que les plus petits qui ne savent pas encore nager évitent tout danger, avec Philippe Rouvier, qu’il a connu sur les bancs de l’école d’ingénieurs Insa, ils ont mis au point ce vêtement innovant à destination des enfants de 18 mois à six ans.

Après avoir réalisé plus de 50 prototypes, ils sont arrivés à une version finalisée et brevetée. En apparence, il pourrait ressembler à n’importe quel tee-shirt anti-UV, résistant, que l’on peut revêtir toute la journée sans être gêné. Mais lorsque celui qui le porte tombe à l’eau, en moins de trois secondes, il se transforme en un véritable gilet de sauvetage. Et est d’ailleurs certifié comme tel au niveau européen.

Préventes jusqu’à mi-décembre sur Ulule

« Quand un tee-shirt classique est composé de cinq empiècements, le nôtre en possède 14. A l’intérieur, on peut y glisser un poumon gonflable de l’épaisseur de deux feuilles de papier. Il y a aussi un déclencheur soluble qui, au contact de l’eau, va percer un cylindre de CO2 qui déclenchera le gonflage », détaille Thibaut Choulet dont l’entreprise a reçu plusieurs prix pour ce concept qui n’existait pas encore.


Un système conçu pour s’activer uniquement lorsqu’il y a une immersion, pas de manière intempestive lorsque les enfants s’éclaboussent au bord de la piscine. Mais ce n’est pas le seul avantage de ce produit made in France et sans produit chimique. Contrairement aux maillots flottants, qui relèvent plus de l’aide à la nage, grâce à deux flotteurs abdominaux, Floatee garantit une rotation de l’enfant sur le dos, maintenant ainsi ses voies respiratoires hors de l’eau.

Après l’avoir fait tester cet été par plusieurs enfants, les deux jeunes entrepreneurs ont lancé il y a quelques jours une campagne Ulule de préventes, jusqu’à la mi-décembre, avec des remises sur le tarif standard, réduit à 119 euros pour le tee-shirt anti-noyade, parmi quatre couleurs au choix. Le poumon gonflable étant dissociable, il y aura aussi la possibilité de racheter un modèle de tee-shirt de taille supérieure à 59 euros lorsque l’enfant grandit.

D’ici la fin de l’année, les Toulousains de Floatee démarreront la production des tee-shirts prévendus, dont la livraison sera assurée au printemps. « Notre objectif est ensuite de lancer la fabrication en plusieurs milliers d’exemplaires pour augmenter la rentabilité. Et l’idée est à terme de les commercialiser via le secteur de la distribution », conclut Thibaut Choulet. Avec l’ambition de retrouver un jour leur tee-shirt anti-noyade chez les grandes enseignes de magasins de sport.