Livre photo: Akasha ajoute du son aux images pour décupler l’émotion des souvenirs imprimés

MEMOIRE « 20 Minutes » vous dévoile le projet mémoriel de livre à la fois photo et audio d’Akasha éditions

Christophe Sefrin
— 
Akasha édition veut transmettre les souvenirs avec un objet qui reste dans le temps.
Akasha édition veut transmettre les souvenirs avec un objet qui reste dans le temps. — AKASHA EDITIONS
  • Pour aller plus loin que les simples souvenirs imprimés sur livres photo, Akasha éditions a eu l’idée de leur ajouter du son.
  • Autour d’un bel objet associant photos et audio, Vanessa Buhrig a su créer une offre inédite en passe de voir le jour.
  • Son livre dont les pages s’écoutent sera vendu 199 euros et disponible à la fin de l’été, ce qui vous laisse le temps de le préparer.

De l’audio dans votre livre photo ! Avec Akasha éditions, l’album photo sonore papier est en passe de devenir réalité. Ou comment associer à chaque page d’un livre photo des enregistrements audio. Si l’on connaissait déjà le livre photo auquel on pouvait associer des sons et vidéos à l’aide d’un QR Code imprimé à scanner (mais valable durant une durée limitée), l’expérience promise par Vanessa Buhrig, fondatrice d’Akasha éditions, n’a rien à voir. « 20 Minutes » est allé à la rencontre de la jeune éditrice.

Retrouver la voix des siens

« Cela fait sept ans que je voulais mettre du son dans des livres et offrir aux photos que l’on imprime un bagage émotionnel que l’écrit ne permet pas », confie Vanessa Buhrig, 36 ans, à « 20 Minutes ».

Vanessa Buhrig, éditrice, biographe et photographe, fondatrice d'Akasha éditions.
Vanessa Buhrig, éditrice, biographe et photographe, fondatrice d'Akasha éditions. - AKASHA EDITIONS

Premiers cris d’un bébé lors d’une naissance, ambiance inédite d’un village perdu au bout du monde, sons d’animaux enregistrés lors d’un périple au cœur de la nature ? Oui, mais pas seulement. La jeune femme, qui est également biographe, veut aussi s’attacher à la mémoire des familles, avec un livre dans lequel on peut retrouver à chaque page la voix des siens. Celle de grands-parents égrenant leurs souvenirs et commentant de vieux clichés jaunis ; celle de parents se souvenant d’étapes importantes de leur existence ; celle des premiers mots d’enfants que l’on voudrait conserver à jamais. Et s’ouvrent alors les champs des possibles…

Un livre pour traverser les générations

Celui des difficultés techniques à surmonter, aussi. Viscéralement attachée au papier, Vanessa Buhrig ne voulait pas de QR Code à scanner pour retrouver, sous une photo, un enregistrement audio, comme cela se fait déjà. « Je voulais un bel objet, qui dure, étudié pour traverser les générations. » D’où son idée d’associer à un vrai livre photo imprimé un socle électronique aussi durable que possible, qui puisse servir de base d’accueil à différents livres photo façonnés sur le site d’Akasha éditions.

Akasha édition veut transmettre les souvenirs avec un objet qui reste dans le temps.
Akasha édition veut transmettre les souvenirs avec un objet qui reste dans le temps. - AKASHA EDITIONS

A travers un logiciel, on y construit page après page son livre photo. Cette opération peut s’effectuer à plusieurs, chaque membre d’une famille pouvant par exemple apporter sa contribution à la création d’un ouvrage mémoriel à distance. Outre le téléchargement et la mise en page de photos avec des légendes, chaque feuillet peut accueillir des sons que l’on a préalablement enregistrés depuis son smartphone (voix, musique, bruits.)… Le livre imprimé est ensuite expédié avec sa base d’accueil.

Renfermant une carte microSD, elle fait office de lecteur audio avec un haut-parleur, une prise casque, des touches de lecture et de volume, comme sur un baladeur. Sur la tranche, un minuscule écran LCD permet de choisir le numéro de la page que l’on souhaite « lire ». Pas de QR Code, donc («c’est un vrai choix, on n’est pas à l’abri de serveurs qui lâchent ! », insiste l’éditrice), mais aussi des piles à la place d’une batterie à la durée de vie hypothétique, et des écouteurs filaires («je ne veux pas de Bluetooth »). Question d’économies ? « Non », se défend l’éditrice, mais une volonté qu’il n’y ait « pas d’obsolescence programmée ». « Je suis pour le livre papier, l’accès à la littérature, pour un objet qui reste dans les familles, bref, pour un vrai retour à l’authentique » complète Vanessa Buhrig.

Le livre photo d'Akasha édition se pose et s'écoute sur un socle électronique.
Le livre photo d'Akasha édition se pose et s'écoute sur un socle électronique. - AKASHA EDITIONS

Et bien évidemment, les livres seront interchangeables sur leur base, d’autres pouvant être commandés et livrés avec leur carte microSD. L’ensemble sera Made in France, à l’exception de la carte électronique, logiquement fabriquée en Asie…

120 pages et 33 heures d’écoute !

L’idée est séduisante. Elle l’est d’autant plus lorsque l’on compulse les premiers livres photo/audio produits par Vanessa Buhrig : ici le récit d’une vie tout entière avec les souvenirs de Josiane ; là celui d’un mariage où l’on entend les mariés se dire « oui », ou faire un discours lors du vin d’honneur, etc. On imagine la valeur émotionnelle que l’association des images et des sons prendront dans le temps. Elle en aura d’autant plus lorsque les personnes s’exprimant éventuellement à travers le récit de leur vie ne seront plus là…

De leur côté, les possibilités de mise en page proposées par Akasha éditions sont à mille lieues de celles offertes par les classiques livres photo. Ici, pas de mise en page fourre-tout comme on en voit souvent. « Je veux que cela reste élégant et classe, lisible », commente la jeune éditrice dont le projet, ambitieux, est en passe de voir le jour.

Attendant de doubler son financement en crowdfounding sur la plateforme Ulule, Vanessa a déjà enregistré les précommandes de ses premiers livres photo/audio. Comptez 199 euros pour un ouvrage de 120 pages avec jusqu’à 99 pistes sonores et 33 heures d‘écoute. « J’ai conscience qu’il y a un prix d’entrée », confesse la jeune femme. A bien y regarder, c’est un peu plus cher qu’un classique « beau » livre photo, mais beaucoup moins cher qu’une biographie écrite par un spécialiste (de 3.000 à 4.000 euros). Les premières livraisons sont prévues en août. D’ici là, il vous reste du temps pour trier vos photos et procéder à vos enregistrements !