La maison mère de Snapchat achète une start-up française spécialisée en neurosciences

ENTREPRISE Snap entend ainsi approfondir ses recherches et ses projets dans le domaine de la réalité augmentée

M.F avec AFP
— 
SnapChat
SnapChat — SOPA Images/SIPA

Le groupe américain Snap a mis le grappin sur la start-up française NextMind. La maison mère du réseau social Snapchat a annoncé mercredi le rachat (pour un montant non communiqué) de cette boîte parisienne qui développe une technologie mesurant l’activité neuronale afin de contrôler des appareils électroniques grâce au cerveau.

Snap a indiqué que cette acquisition lui servirait à approfondir ses recherches et ses projets dans le domaine de la réalité augmentée, notamment ses lunettes connectées «Spectacles», qui ne sont pour l’heure disponibles que pour les créateurs de contenus et non pour le grand public.

Pas besoin de se greffer une puce

Fondée par le neuroscientifique français Sid Kouider, NextMind avait présenté sa technologie en janvier 2020 lors du salon annuel de la tech de Las Vegas (CES). La jeune pousse proposait alors aux volontaires de passer autour de leur crâne un bandeau muni de capteurs mesurant les signaux neuronaux et censés comprendre les intentions de la personne, puis les traduire dans des applications adaptées.

NextMind insiste sur le fait que sa technologie ne nécessite pas l’implantation d’une puce sous la peau, comme le propose notamment Neuralink, une start-up cofondée par le milliardaire Elon Musk, patron des voitures électriques Tesla et des fusées SpaceX. « Cette technologie mesure l’activité neuronale pour comprendre vos intentions lorsque vous interagissez avec une interface informatique en vous permettant d’appuyer sur un bouton virtuel, simplement en se concentrant dessus », a précisé Snap dans un communiqué.