L’Union Européenne pourrait forcer Apple à utiliser l’USB-C sur ses appareils d’ici 2025

APPLE Apple continue à faire de la résistance avec son câble Lightning

Florent Erculisse pour 20 Minutes
— 
Apple pourrait être forcé d?utiliser l?USB-C d?ici 2025
Apple pourrait être forcé d?utiliser l?USB-C d?ici 2025 — Geeko

Apple semble, depuis des années, mener une bataille seul contre tous dans l’utilisation de ses chargeurs propriétaires. Alors que les autres constructeurs ont tous adopté le micro-USB, puis l’USB-C sur leurs tablettes et smartphones, la firme de Cupertino s’entête à ne proposer une recharge qu’au moyen d’un câble 30 broches, puis du câble Lightning. Malgré un premier pas en avant avec les iPad embarquant un port USB-C, les iPhone semblent condamnés à poursuivre leur existence avec le Lightning.

Pourtant, ce n’est pas faute de la part des autorités européennes d’avoir essayé d’imposer le chargeur unique. Depuis près de dix ans, l’Union Européenne tente de faire passer une loi imposant à tous les constructeurs d’adopter le même chargeur. En vain. Cela permettrait non seulement de faciliter la vie des utilisateurs, mais aussi de diminuer les déchets électroniques, avec des utilisateurs possédant un seul câble servant à recharger tous leurs appareils électroniques.

Malgré un projet de directive déposé fin 2021, l’Europe se heurte encore et toujours à l’opposition farouche d’Apple, voyant là un frein à l’innovation et une contrainte pour les utilisateurs qui devraient acheter un nouveau chargeur. Pour rappel, Apple est aujourd’hui le seul fabricant de smartphone à ne pas avoir adopté l’USB-C ou le micro-USB sur ses iPhone.

Un vote à la fin de l'année

Cependant, les autorités européennes semblent ne pas avoir totalement abandonné l’idée du chargeur universel. Selon l’agence de presse britannique Reuters, députés européens et États membres de l’UE pourraient trouver un accord sur le dossier d’ici fin 2022.

C’est le député maltais Alex Agius Saliba qui a remis le dossier sur la table. « Un accord d’ici la fin de l’année est réalisable. C’est notre ambition », a-t-il déclaré. Le dossier sera proposé au Parlement européen, qui devra alors voter pour la proposition au mois de mai.

Cependant, le législateur a annoncé vouloir aller encore plus loin. Alors que la proposition initiale ne concernait que les smartphones, tablettes et écouteurs, le Maltais souhaiterait étendre le chargeur universel aux liseuses électroniques, aux ordinateurs portables de faible puissance, aux claviers, aux souris d’ordinateur, aux oreillettes, aux montres connectées et aux jouets électroniques.

Concrètement, si la proposition de loi est votée, l’obligation pour les constructeurs de passer à l’USB-C devrait intervenir d’ici 2025. Les fabricants auraient alors six mois pour faire la transition, au risque de s’attirer les foudres de l’UE. Evidemment, Apple ne pourra pas passer entre les mailles du filet et devra alors s’adapter. Affaire à suivre donc…