CES 2022: « Avec Body Scan, nous parlons de station de santé connectée », lance le DG de Withings

INTERVIEW Mathieu Letombe, directeur général de Withings, explique comment la future balance Body Scan présentée au CES 2022 va concourir au développement de la télémédécine

Christophe Séfrin
— 
Matthieu Letombe, directeur général, de Withings.
Matthieu Letombe, directeur général, de Withings. — WITHINGS
  • Withings, fabricant français de balances connectées, profite du CES 2022 pour dévoiler Body Scan, qui se présente comme une véritable station de santé.
  • Lancée fin 2022 à 299 euros, Body Scan proposera des mesures beaucoup plus précises, comme un électrocardiogramme à six dérivations.
  • De quoi, selon Withings, avancer davantage dans le développement de la télémédecine…

Le poids des annonces, le choc des fonctions. Au salon de l’électronique grand public Consumer Electronic Show (CES) 2022,  Withings présente Body Scan, une balance connectée haut de gamme qui sera lancée en fin d’année pour près de 300 euros. Avec elle, le constructeur français espère jouer à fond la carte de la prévention vis-à-vis de ses utilisateurs, mais aussi démocratiser la télémédecine. 20 Minutes a rencontré son directeur général, Matthieu Letombe.

Pour sa Body Scan, Withing a développé une application avec une interface utilisateur-médecin.
Pour sa Body Scan, Withing a développé une application avec une interface utilisateur-médecin. - WITHINGS

Withings vient de présenter une nouvelle balance connectée au CES de Las Vegas. Qu’apportera de plus la Body Scan ?

Avec Body Scan, nous parlons de « station de santé connectée ». Bien sûr, le poids reste un indicateur numéro un de tous les risques que l’on peut développer mais désormais, la précision de la mesure de cette nouvelle balance est de 50 grammes, contre 100 grammes avant. Surtout, l’analyse de la composition corporelle que nous effectuions avec les précédents modèles comme la balance Body, n’était calculée que sur le bas du corps. Pour affiner ces mesures, Body Scan intègre une poignée rétractable qu’il suffit de tirer lorsque l’on se pèse. Elle intègre quatre électrodes qui vont permettre au courant de circuler dans tout le corps et non plus uniquement le bas. C’est ce que l’on appelle la segmentation.

Quel en est le but ?

Les masses grasses, musculaires, osseuses et hydriques sont désormais calculées à travers les jambes droite et gauche, mais aussi les deux bras, et le torse. On va donc disposer de mesures beaucoup plus fortes sur ces parties du corps. Et pour aller plus loin, la poignée de la balance Body Scan permet de réaliser des électrocardiogrammes (ECG) à six dérivations, contrairement aux ECG des montres connectées qui, eux, ne sont basés que sur un seul signal, soit une dérivation. De leur côté, les cardiologues réalisent des ECG à douze dérivations lors de leurs examens.

Du coup, on imagine que la Body Scan sera plutôt dédiée à des personnes à risque ?

Pas uniquement. Un trentenaire qui veut prendre soin de lui commence à s’intéresser à ce genre de produit. Ce peut être aussi un sportif qui veut aller jusqu’au bout de l’expérience de la pesée.

Et puis, oui, les personnes en surpoids peuvent être sensibilisées à ce type d’appareil. Aux Etats-Unis, 56 % des 18-25 ans sont en surpoids. On sait que c’est le début de tout : du diabète, de l’apnée du sommeil…

Comment l’utilisateur va-t-il gérer cet afflux de données ?

Body Scan est un produit haut de gamme (il sera vendu 299 euros fin 2022). Il s’adresse à des personnes qui veulent prendre soin d’elles, et qui ont besoin d’être accompagnées. Ce que l’on souhaite justement, c’est de ne pas les laisser seules avec les informations collectées.

La station de santé Boby Scan ajoute à la pesée des mesures aux poignets.
La station de santé Boby Scan ajoute à la pesée des mesures aux poignets. - WITHINGS

Elles seront donc disponibles sur l’écran de la Body Scan, ainsi que dans notre application qui va être entièrement repensée et qui sera en mesure d’alerter l’utilisateur selon les risques détectés par la balance. Plus encore, une interface patient-médecin permettra aux praticiens de recevoir un lien sécurisé pour accéder aux données de leur patient. On ne sait pas encore si cet accès sera ponctuel ou permanent.

Ce partage de données avec les médecins est-il une piste d’avenir ?

Pourquoi ne pas imaginer que lors d’une visite de contrôle, votre médecin dispose des résultats de six mois de pesée, avec un historique de mesures très précis ? Nous espérons devenir le fournisseur numéro un de données de santé depuis la maison. On a vu à travers nos précédentes balances, nos montres et tensiomètres connectés que nos produits faisaient du sens.

La Body Scan de Withings ne sortira que fin 2022.
La Body Scan de Withings ne sortira que fin 2022. - WITHINGS

De leur côté, les professionnels de santé, notamment sensibilisés par la Covid, s’ouvrent de plus en plus aux mesures effectuées directement chez le patient. La télémédecine a fait un bond avec la pandémie et ne reviendra pas en arrière ! Notre espoir est que dans deux ans, la télémédecine rentre vraiment dans les mœurs. Nous travaillons quotidiennement avec des cardiologues, des neurologues, qui, eux, se disent prêts. Nous sommes également partenaires d’associations de jeunes médecins, qui sont beaucoup plus ouverts aux nouvelles technologies…