CES 2022 : Cette lampe désinfectante tue 99 % des virus présents dans l’air… même le Covid-19

FIAT LUX Après une édition 2021 en virtuel, le Consumer Electronic Show (CES) de La Vegas retrouve sa forme originelle de mercredi à samedi avec ses allées, ses stands et ses innovations. La start-up LOD Protect va représenter la région Auvergne Rhône-Alpes avec sa lampe désinfectante

Jennifer Lesieur
— 
La LOD se décline en plusieurs modèles, selon la superficie de la pièce à désinfecter... et à éclairer.
La LOD se décline en plusieurs modèles, selon la superficie de la pièce à désinfecter... et à éclairer. — LOD PROTECT
  • En 2021, à cause du coronavirus, le CES de Las Vegas s’était uniquement tenu en virtuel. Ce mercredi, il s’ouvre en présentiel et parmi les start-up présentes, on trouve LOD Protect.
  • Cette entreprise basée à Dardilly, près de Lyon, va présenter sa LOD, une lampe qui désinfecte l’air d’une pièce en à peine vingt minutes.
  • Son président et concepteur, Olivier Moyen, a scientifiquement prouvé que la LOD tuait 99 % des virus présents dans les espaces clos. Celui du Covid-19 n’y échappe pas.

Et si c’était ça, le remède au Covid-19 ? Une lampe toute simple, qui ressemble à un néon ? Alors que l’épidémie ne cesse de flamber, malgré  les vaccins et les protocoles sanitaires, la solution la plus simple pourrait bien être la meilleure. Celle que la France présente aujourd’hui au  CES de Las Vegas : la  LOD (pour Light Of Disinfection), une lampe qui décontamine l’air, rien qu’en appuyant sur l’interrupteur. Des tests ont prouvé qu’elle éradiquait en vingt minutes tous les virus présents dans une pièce… dont celui qui nous empoisonne la vie depuis bientôt deux ans.

Cette idée lumineuse a surgi de l’esprit visionnaire d’Olivier Moyen, président d’I Light You, entreprise de luminaires basée à Dardilly (Rhône). Pendant le premier confinement, cet ingénieur en biologie de formation a réfléchi à ce nouveau virus dont on ne savait encore rien. « Or, en biologie cellulaire, on apprend comment désinfecter les virus, explique-t-il, et la méthode pour l’eau potable, c’est la désinfection avec les UV-C. » Ce système fonctionnait déjà dans les blocs chirurgicaux, mais il fallait sortir de la pièce pour éviter les risques de cataracte. « Alors nous avons rouvert l’usine, et avec mes collaborateurs nous avons produit des lampes qui éclairent… en désinfectant l’air. »

Des clients internationaux

Comment ça marche ? La LOD, calibrée en fonction de la superficie de la pièce, aspire l’air qui passe à travers un tunnel armé aux UV-C. Les virus et bactéries sont détruits au passage, puis l’air est expulsé dans la pièce, désinfecté. Elle s’installe comme n’importe quelle lampe, n’a pas besoin de filtre, coûte 700 euros, est fabriquée en France et les particuliers peuvent la commander sur le site Lodprotect.com. C’est aussi simple que cela, et cela peut changer le monde.

En à peine un an, la LOD s’arrache partout à l’international. Partout… sauf en métropole. Olivier Moyen fulmine de la non-réactivité du gouvernement français, alors que « notre solution est agréée par le gouvernement belge, on en vend en République tchèque, en Nouvelle-Calédonie. On a équipé des Ehpad, des cliniques, le centre de formation de Clairefontaine, bientôt le forum de Davos et la Coupe du monde au Qatar… On travaille avec la mairie de Madrid pour équiper les autobus, et avec la mairie de New York pour équiper les écoles ! »

95 % des contaminations se font par l’air

Le CES de Las Vegas, aux Etats-Unis, représente donc « un formidable tremplin » pour l’industriel, « parce qu’en France, on se dit que c’est gratuit de tomber malade, alors qu’aux Etats-Unis, où une heure à l’hôpital coûte 3.000 dollars, on prend la santé au sérieux ». Il insiste sur l’obligation de protéger les citoyens avant toute considération de business. « Nous avons équipé gratuitement des écoles, parce que nous avons des convictions. Parce que la clé, ce sont les enfants, à qui on ne peut pas demander de porter le masque en permanence », martèle-t-il.

Notre dossier sur le CES de Las Vegas

« Cette solution est accessible à tous, simple à utiliser, silencieuse, efficace et sans danger, elle a été prouvée scientifiquement », résume Olivier Moyen, qui rappelle que 95 % de la contamination se fait par l’air qu’on inspire, 5 % seulement par les surfaces que l’on touche. Le gel hydroalcoolique remédie à ce dernier cas. Mais pour l’air ? Il suffit d’allumer la bonne lumière. Celle de la LOD, d’ores et déjà l’une des plus importantes inventions françaises.