Confinement : Le trafic Internet a augmenté de 50 % en 2020 en France

CONNEXION Le trafic entrant est passé de 18,4 Tbit/s à fin 2019 à 27,7 Tbit/s à fin 2020 avec quatre acteurs du Web concentrant la moitié de ce trafic

20 Minutes avec agence
— 
Une femme utilisant un ordinateur. (Illustration)
Une femme utilisant un ordinateur. (Illustration) — Clément Follain / 20 Minutes

Le trafic Internet a largement augmenté durant l’année 2020, selon le dernier rapport de l’Arcep publié début juillet et relayé par 01net. Le gendarme des télécoms a noté une hausse de 50 % du trafic passant par les quatre principaux fournisseurs d’accès (FAI) :  Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR.

« Le trafic entrant vers les quatre principaux FAI en France à l’interconnexion est passé de plus 18,4 Tbit/s à fin 2019 à 27,7 Tbit/s à fin 2020 », indique ainsi l'Arcep, précisant qu’entre 2018 et 2019 l’augmentation avait été de 29 %. Le premier confinement a beaucoup joué dans cette hausse du trafic : une hausse de 26 % du trafic a été observée rien qu’au premier trimestre 2020.

Netflix en tête des sites consultés

Le trafic sortant a aussi connu une hausse similaire. Il a atteint 2,6 Tbit/s, soit une augmentation de 46 % par rapport à fin 2019. « Entre 2012 et 2020, ce trafic a été multiplié par 5 », pointe l’Arcep. La hausse étant plus notable entre le deuxième semestre 2019 et le premier semestre 2020, le confinement aura, là encore, pu jouer un rôle.

Du côté des contenus, le trafic provenant des CDN (réseaux de diffusion de contenus) des principaux FAI s’est établi à 7,1 Tbit/s (une hausse de 82 %). En décomposant l’origine du trafic des principaux FAI en France, l’Arcep a identifié cinq principaux acteurs : Netflix en tête avec plus de 20 % du trafic, suivi de Google, Akamai, Facebook et Amazon. Les quatre premiers drainent la moitié du trafic.