Après dix ans de développement, le studio Rare va entièrement rebooter son jeu « Everwild »

JEUX VIDEO Gregg Mayles a récupéré la direction du projet après le départ du directeur créatif du jeu

Etienne Froment pour 20 Minutes

— 

Everwild: les développeurs repartent de zéro
Everwild: les développeurs repartent de zéro — Geeko

Rien ne va plus chez Rare. Le studio de développement britannique qui travaille désormais depuis près de dix ans sur Everwild, a décidé d’entièrement rebooter le projet – ce qui expliquerait l’absence du jeu de la keynote Microsoft de l’E3. La sortie d’Everwild serait reportée à 2024 au plus tôt.

En cause ? Le départ de Simon Woodroffe, le directeur créatif du jeu, qui aurait mené à une refonte complète du projet. Si Everwild était plutôt bien avancé techniquement, les mécanismes du jeu n’étaient a priori pas au point. « Selon des personnes familières avec son développement, la petite équipe d’Everwild a eu du mal à définir une direction claire pour le titre, au-delà de son style artistique et de sa bande sonore saisissants. L’année dernière, le jeu était une aventure à la troisième personne avec des éléments de god game nous a-t-on dit, mais on ne sait pas dans quelle mesure ce sera encore le cas quand Everwild réapparaîtra », rapporte le site VGC. L’absence de combats dans le jeu aurait été un élément de discussions au sein de l’équipe.

Un fiasco annoncé ?

Avec Gregg Mayles aux commandes, le projet pourrait prendre une autre direction. L’homme travaille chez Rare depuis les débuts de l’entreprise. Le studio indique aussi vouloir s’inspirer de Sea of Thieves. Le succès du jeu a permis à l’équipe d’apprendre énormément sur les choses qui fonctionnent et celles qui ne fonctionnent pas dans un titre multijoueur. Reste que pour le studio britannique, Everwild ressemble de plus en plus à un nouveau fiasco. Depuis son acquisition par Microsoft, Rare a multiplié les ratés – de Perfect Dark Zero au lancement chaotique de Sea of Thieves.

Le studio britannique semble également avoir de grosses difficultés à s’intégrer dans les Xbox Games Studios et surtout, à faire vivre son ADN. Ses licences historiques sont désormais passées entre les mains d’autres studios : Battletoads a été développé par un studio externe et le reboot de Perfect Dark a été confié à un studio nouvellement formé au sein de la division Xbox.