Clipdrop: Comment l'application photo prend la réalité augmentée pour la réalité

MONTAGE PHOTO Grâce à l'application ClipDrop, vous pourrez bientôt transférer n’importe quel objet pris en photo dans la réalité et lui donner vie sur votre ordinateur

Jennifer Mertens pour 20 Minutes

— 

Clipdrop, l’app qui permet de numériser n’importe quel objet
Clipdrop, l’app qui permet de numériser n’importe quel objet — Geeko

Présentée il y a quelques mois, l'application ClipDrop est désormais disponible en version bêta. Développée par deux Français, Cyril Diagne et Jonathan Blanchet de la société InitML, elle propose de capturer les éléments du réel avec son smartphones pour les numériser sur son PC, sous la forme d’une image indépendante.

En scannant un meuble ou n’importe quel objet de son salon, l’app ClipDrop détoure automatiquement l’objet de son environnement pour en faire une image propre qui apparaît en réalité augmentée sur le téléphone, avec un fond en transparence. Après quoi, l’utilisateur n’a plus qu’à présenter son smartphone à son PC pour transférer numériquement l’image obtenue en glissant simplement l’objet en transparence sur son téléphone.

L’app utilise évidemment l’intelligence artificielle pour décalquer un objet de son environnement et rendre son arrière-plan transparent.

ClipDrop prend en quelque sorte le contre-pied de la réalité augmentée en transformant des objets physiques en objets numériques au lieu de projeter des images numériques sur notre environnement physique.

Outre les éléments de la réalité, ClipDrop permet également de détourner des objets depuis des images en ligne grâce à une extension pour navigateur. Encore une fois, l’app extrait un élément de son environnement et en crée un fichier au format. png au fond transparent.

De nombreux intéressés

Le fonctionnement de ClipDrop peut sembler incongru, mais l’outil devrait particulièrement plaire aux graphistes et autres amateurs de montage photo. Capturer des éléments de la réalité pour les intégrer sans détour dans une photo aussi simplement que prendre une photo est en effet une idée séduisante. Les quelque 100.000 personnes inscrites sur la liste d’attente semblent en tout cas trouver l’idée intéressante.

À l’heure actuelle, l’application française est encore en développement. Elle est disponible uniquement en version bêta avant de pouvoir etre lancée sur Android, iOS, Windows et macOS. À noter que l’application sera proposée gratuitement avec la possibilité de 10 « clips » seulement. Pour la version illimitée, il faudra débourser 9,99 euros par mois ou 39,99 euros par an.