WhatsApp : Non, un fichier intitulé « L’Argentine le fait » ne va pas « pirater » votre téléphone

FAKE OFF Un texte vous avertit sur WhatsApp de ne pas ouvrir une vidéo intitulée « L’Argentine le fait », au risque de voire votre smartphone piraté. Ce texte est un faux

M.Co.

— 

Attention à ce message transféré sur Whatsapp.
Attention à ce message transféré sur Whatsapp. — Capture d'écran Whatsapp
  • Un message circulant sur WhatsApp invite les internautes à se méfier d’un fichier intitulé « L’Argentine le fait », qui pourrait pirater les téléphones.
  • Ce message est un faux.
  • Cette demande de vérification a été envoyée par un lecteur.

Attention à ce message circulant sur WhatsApp. Il alerte les utilisateurs de l’application de l’envoi prochain d’une vidéo intitulée « L’ Argentine le fait ». « N’ouvrez pas [ce fichier] et ne le voyez pas, il pirate votre téléphone en dix secondes et il ne peut en aucun cas être arrêté », peut-on lire dans ce message viral*.

Les destinataires du message sont ensuite encouragés à « transmettre les informations à [leur] famille et à [leurs] amis. » La chaîne d’information CNN aurait également informé du danger, selon le contenu de ce message anonyme.

Aucun fichier de ce type ne circule.
Aucun fichier de ce type ne circule. - Capture d'écran Whatsapp

FAKE OFF

Aucun fichier malveillant baptisé « L’Argentine le fait » ne circule. En Espagne, où un message similaire circule également, les forces de l’ordre ont prévenu que ce texte est « faux ».

Claudio Caraciollo, chef de la cybersécurité d’ElevenPaths, l’unité de cybersécurité de l’opérateur téléphone Telefonica Movistar, a précisé à nos confrères argentins de Chequeado que « les dix secondes [d’ouverture] n’ont aucun sens » car « si une application compromet automatiquement un téléphone, elle le fait instantanément ».

Un démenti de CNN

CNN a également démenti avoir consacré un sujet à ce supposé fichier. « C’est faux, a détaillé une porte-parole de la chaîne au site américain Snopes. Il n’y a rien sur les plateformes de CNN avec ce message. »

Ce n’est pas la première fois que des messages avertissant qu’un téléphone sera piraté en dix secondes circulent. Des messages similaires circulaient déjà en janvier et en 2018, comme le rappellent les fact-checkers espagnols de Maldita.

WhatsApp met également en garde contre ces messages frauduleux. Si « le contenu du message comprend des indications pour transférer le message », comme c’est le cas ici, il faut redoubler de vigilance. Afin d’éviter les failles de sécurité, il est important de mettre à jour les applications régulièrement sur son téléphone.

Depuis avril, WhatsApp limite le nombre de transferts des messages viraux, afin de lutter contre les intox.

*Cette demande de vérification a été envoyée par un lecteur.