Coronavirus : WhatsApp limite les transferts de messages pour lutter contre la propagation des fausses informations

RESEAUX SOCIAUX Les responsables de WhatsApp empêchent les transferts de masse afin que la plateforme « reste une application de conversation personnelle »

20 Minutes avec agence

— 

Illustration de WhatsApp
Illustration de WhatsApp — Patrick Sison/AP/SIPA

WhatsApp a annoncé ce mardi sur son blog la fin de la fonction permettant de relayer un message reçu d’un tiers auprès de plusieurs destinataires en même temps. Ces contenus différenciés des autres par une double flèche ne sont maintenant transférables que vers une seule conversation à la fois. « En cette période de crise » du coronavirus, les responsables de la messagerie expliquent réagir à « une hausse significative des transferts, que les utilisateurs trouvent trop nombreux, et qui peuvent contribuer à la propagation de fausses informations ».

« Nous pensons qu’il est important de ralentir la diffusion de ces messages pour que WhatsApp reste une application de conversation personnelle », écrit l’entreprise.

La teneur des messages impossible à surveiller

Le réseau social souligne que la sécurisation des échanges qui protège la vie privée des utilisateurs rend impossible toute surveillance de la teneur des messages. Cette situation avait déjà poussé WhatsApp à mettre en place « des limites sur les messages transférés pour contenir la viralité, ce qui avait alors permis de réduire de 25 % les transferts de message dans le monde entier ».

Dans le communiqué, les dirigeants de la messagerie notent toutefois « que de nombreux utilisateurs transfèrent des informations utiles, ainsi que des vidéos drôles, des mèmes, des réflexions ou des prières qui ont de l’importance à leurs yeux ». L’appli est également utilisée « pour organiser des événements publics en soutien aux professionnels de santé se trouvant en première ligne. (…) Les gens conversent avec les médecins, les enseignants et leurs proches isolés grâce à WhatsApp ».