Tinder fait payer plus cher aux hommes hétérosexuels de plus de 50 ans qu’aux autres utilisateurs

DISCRIMINATION ? Le tarif de Tinder Plus varierait quasiment du simple au quintuple en fonction de l’âge, du genre, de l’orientation sexuelle, des hobbies ou du lieu de vie

20 Minutes avec agence

— 

Illustration de Tinder
Illustration de Tinder — Igor Golovniov / SOPA Images/Sip/SIPA

En Australie, Tinder utilise les données personnelles de ses utilisateurs pour ajuster les prix des options payantes en fonction de leur profil. Tous les adeptes de l’appli de rencontre ne se voient donc pas proposer les mêmes tarifs, sans pour autant être informés de la variation des sommes facturées.

Le coût mensuel du service Tinder Plus peut par exemple aller de 6,99 à 34,37 dollars australiens, selon une enquête de Choice. L’association de consommateurs australienne s’est basée sur les tarifs proposés à un échantillon de 60 comptes tests. Selon ses observations, les prix dépendent en grande partie de l’âge. Ils seraient aussi susceptibles de changer en fonction de l’orientation sexuelle, du genre, des hobbies ou encore du lieu de vie.

« C’est horrible pour les clients »

Pour accéder à Tinder Plus, un homme hétérosexuel âgé de plus de 50 ans et vivant en ville devra payer presque cinq fois plus cher que d’autres utilisateurs. A l’inverse, le tarif le plus bas est celui proposé aux femmes LGBT de moins de 30 ans, rapporte Vice. Tinder n’a pas souhaité répondre aux questions de l’association Choice sur le sujet.

« Cette politique de prix personnalisée à l’extrême est une bonne chose pour les entreprises, […] mais c’est horrible pour les clients », dénonce Erin Turner, directrice des campagnes de Choice. « On ne peut pas procéder à des comparaisons fiables de tarifs pour des produits similaires et on peut nous demander de payer plus à cause de facteurs qu’on ne contrôle pas comme l’âge, l’orientation sexuelle ou le genre. »