Des éditeurs attaquent Audible Captions, l’outil de sous-titrage des livres audio d’Amazon

JUSTICE Audible Captions retranscrit instantanément les livres audio. Une atteinte à la propriété intellectuelle pour les maisons d’édition

20 Minutes avec agence

— 

Audible Captions permet de retranscrire en temps réel les livres audio.
Audible Captions permet de retranscrire en temps réel les livres audio. — Capture d'écran YouTube / Audible

Sept maisons d’édition américaines ont entamé vendredi une action en justice pour non-respect de la propriété intellectuelle contre Audible Captions.

Elles accusent la filiale d'Amazon spécialisée dans les livres audio d’une « infraction typique que la loi sur les droits d’auteur interdit », peut-on lire dans la plainte.

Aucune autorisation

Car l'intelligence artificielle développée par le géant américain et dévoilée en juillet permet le sous-titrage instantané des livres audio, explique The Verge. Une fonctionnalité qui provoque la colère des éditeurs puisqu’elle permet la retranscription d’un livre sans autorisation. D’où la plainte de Hachette, HarperCollins, Macmillan, Penguin Random House, Simon & Schuster, Scholastic et Chronicle Books.

Selon ces éditeurs, Amazon « prend les livres audio dont les éditeurs possèdent les droits, convertissent cette narration en texte non-autorisé et distribue l’intégralité du texte de ces “nouveaux” livres numériques aux clients de Captions ». Le tout « sans permission » et « pour le propre bénéfice » du géant américain. Les plaignants demandent donc que le dispositif ne puisse s’appliquer qu’aux œuvres tombées dans le domaine public.

Une « expérience audio » à visée éducative pour Amazon

Reste que le programme ne fait apparaître sur l’écran que le texte correspondant au passage du livre audio qui est en train d’être lu. Il ne s’agit donc que de courts extraits qui se succèdent au fur et à mesure que le narrateur parle. Un dispositif qu’Amazon présente comme une « expérience audio » à visée éducative.

« Comme de nombreux enseignants et parents, nous souhaitons aider les enfants qui ne lisent pas à s’impliquer malgré tout en écoutant », assure la firme qui précise que la retranscription « n’est pas un livre et n’a jamais été conçue pour l’être ».