Chaï, une appli française qui transforme nos livres papier en audiobook

INNOVATION Acheter un livre papier et laisser votre smartphone le lire à haute voix... C'est le défi technologique qu'a relevé une start-up française dont l'appli gratuite, Chaï, vient d'être lancée sur le marché.

Laurent Bainier

— 

Chaï est capable de reconnaître le dernier passage que vous avez lu et de prendre le relais avec sa voix de synthèse
Chaï est capable de reconnaître le dernier passage que vous avez lu et de prendre le relais avec sa voix de synthèse — Chaï
  • Chaï est une appli qui repose sur l'intelligence artificielle pour transformer en audiobook les livres papiers que vous avez achetés.
  • Le catalogue est encore restreint mais la start-up française s'est rapprochée de nombreux éditeurs.
  • La voix de synthèse s'améliore à chaque lecture.

Boosté par l’arrivée des enceintes intelligentes, le livre audio connaît une croissance forte aux Etats-Unis. La France devrait lui emboîter le pas prochainement même si, pour l’instant, le catalogue francophone reste peu étoffé et assez cher.

Plutôt que d’opposer texte et audio, une start-up française a inventé un procédé unique au monde, qui nous permet de profiter dans notre casque audio du livre papier que l’on vient d’acheter. Dès que vous fermez votre livre, l'appli smartphone gratuite Chaï reprend à haute voix la lecture où vous l’aviez stoppée. Pour y parvenir, ses concepteurs ont dû triompher de nombreux obstacles. Un tour de force qui annonce les grands changements à venir dans le monde de l’écrit.

DEFI N°1 : CONTOURNER LE MANQUE DE LIVRE AUDIO

« L’idée est née d’un besoin que mon associé et moi, éprouvions quotidiennement, explique Alexis Botaya, cofondateur de la start-up. Nous courrions toute la journée, entre le travail, la maison, les rendez-vous. Du coup la lecture passait souvent à la trappe. Nous voulions que ce soit notre téléphone qui nous fasse la lecture à voix haute pendant tous les moments où nous ne pouvions pas avoir le livre en format papier avec nous ! »

Ainsi est né Chaï, qui s’appuie sur l’intelligence artificielle et une voix de synthèse améliorée pour lire n’importe quel écrit. Pour créer un catalogue pertinent, il ne restait plus qu’à récupérer les formats digitaux des livres. « C’est là que nous avons compris que passer un livre en audio, sous un format audiobook, coûte très cher à un éditeur. Il faut un narrateur, un studio, etc. Et du coup, Chaï est très vite apparu comme une solution alternative, pour plein de livres sur lesquels les éditeurs ne peuvent pas investir des sommes conséquentes pour les transformer en audiobook. »

DEFI N°2 : TROUVER SA VOIX

Chai s’appuie sur une voix de synthèse pour nous lire nos ouvrages, voix dont on peut accélérer le débit pour gagner du temps de lecture. Personne n’ayant envie d’écouter son GPS lui lire Le Capital au XXIe siècle, il a fallu bosser sur le rendu. « Nous avons travaillé d’arrache pied pour l’améliorer, confirme Alexis Botaya. Nous continuons à le faire, et en plus, elle apprend elle-même ! »

Vertu de l’intelligence artificielle, plus Chaï lit d’ouvrages, plus elle s’améliore, comme un enfant qui perfectionne sa lecture en grandissant. « Aujourd’hui, elle est parfaite pour écouter des ouvrages de développement personnel, des essais d’économie de business ou de politique, des documents professionnels… Mais en ce qui concerne les romans, c’est-à-dire des textes avec de l’émotion, elle ne remplacera jamais la voix d’un comédien expérimenté. Donc pour l’instant, on reste sur les livres dits de "non-fiction". »

DEFI N°3. LUI APPRENDRE A TOUT LIRE

Noms propres, abréviations, sigles, ponctuation… L’écrit est un piège permanent que nous avons, individuellement, mis plusieurs années d’apprentissage à éviter. « La tendance technologique du moment, c’est la voix, assure Alexis Botaya. Amazon Echo, Google Home : tous contiennent des voix de synthèse embarquées. Demain, on communiquera certainement avec notre voiture, avec notre maison, en dialoguant avec, pour ordonner des commandes, pour demander à monter la température dans le salon, pour actionner le four, etc. L’enjeu est d’améliorer les voix qui vont dialoguer avec nous. Dans deux ans, elles auront encore considérablement progressé. »

DEFI N°4. SAVOIR ECOUTER

Pour vous lire le bon passage, Chaï vous demande de lui dire à haute voix les derniers mots que vous venez de lire. Elle reconnaît le passage en question et prend le relais. « Et il est indispensable pour cela d’avoir le livre papier à la maison ou au bureau, avant de partir ensuite avec son téléphone. Chaï est complémentaire du livre papier, elle n’est pas une technologie de remplacement. Les deux fonctionnent ensemble. »

DEFI N°5 : OBTENIR LES DROITS

Savoir transformer un livre écrit en audio ne signifie pas qu’on en a le droit. L’édition est un secteur très réglementé et réputé assez conservateur. Pour se lancer sur le marché français, il a fallu convaincre les éditeurs du bien-fondé de la démarche.

« Aujourd’hui, Chaï est disponible en complément de quelques ouvrages d’entrepreneuriat édités chez Diateino, et des revues telles que l’ADN ou WeDemain. Ces éditeurs ont une sensibilité particulière à l’innovation, c’est pourquoi ils nous ont fait tout de suite confiance. Et nous sommes aujourd’hui en discussion avec d’autres éditeurs français et étrangers pour élargir le catalogue. Les choses vont vite et il devrait s’allonger très prochainement ! »

Chaï est disponible sur iOS et Android. L'appli est téléchargeable gratuitement. Elle fonctionne en complément des livres papiers compatibles. La liste des ouvrages concernés est disponible ici.