VIDEO. On a testé le robot aspirateur/laveur Deebot Ozmo 950 d’Ecovacs

ROBOT Nouvel acteur dans l’univers des aspirateurs robots en France, Ecovacs lance son Deebot Ozmo 950, un aspirateur qui lave en même temps et que nous avons essayé

Christophe Séfrin

— 

Le robot aspirateur laveur Deebot Ozmo 950 lancé en septembre.
Le robot aspirateur laveur Deebot Ozmo 950 lancé en septembre. — ECOVCAS
  • Avec 251.000 achats en France en 2018, le marché des aspirateurs robot connaît un nouveau souffle et voit ses ventes gonfler de 25 %, selon le cabinat Gfk.
  • De nouveaux acteurs comme Ecovacs ne veulent pas laisser le mastodonte du secteur iRobot seul à la manœuvre et proposent des produits alternatifs.
  • Témoin, l’aspirateur robot Deebot Ozmo 950 qui lave en plus d’aspirer et qui, à moins de 600 euros, offre un bon rapport performances/prix.

Respirez… aspirez ! Depuis deux ans, le fabricant chinois Ecovacs s’est imposé comme un acteur sérieux dans l’univers des aspirateurs robots. Si pour le moment rien ne semble ébranler iRobot, le leader historique du marché, Ecovacs propose comme d’autres marques (Eziclean, Neato, Xiaomi…) des alternatives intéressantes aux produits du champion, avec des équipements aux bons rapports performances/prix.

Le Deebot Ozmo 950 aspire et lave en même temps.
Le Deebot Ozmo 950 aspire et lave en même temps. - ECOVACS

Témoin : le dernier joujou d’Ecovacs nommé Deebot Ozmo 950. En plus d’aspirer, l’appareil dispose d’une fonction lavante. Un allié en cette rentrée ? Nous l’avons testé à quelques jours de son arrivée officielle dans les magasins.

Mission : passer partout

Le Deebot Ozmo 950 ressemble à la plupart de ses congénères. De la forme d’un gros disque monté sur roulettes, il est cependant un peu plus fin que ses collègues Ozmo 930 et 960 : 9,3 cm contre 10,2 cm. Si cela lui permet de passer sous certains meubles, d’autres lui restent interdits. La faute à ce petit appendice sur son dos.

Le robot ne mesure que 9,3 cm d'épaisseur.
Le robot ne mesure que 9,3 cm d'épaisseur. - ECOVACS

L’Ozmo 950 est ainsi équipé d’un télémètre laser qui lui permet de cartographier son environnement. Objectif : organiser son circuit pour passer partout sans jamais repasser au même endroit. Les aspirateurs dépourvus d’un tel système se baladent, eux, à l’aveugle. Ils couvrent le plus de zones possible tant que l'autonomie de leur batterie le leur permet… sans l’assurance que le ménage soit effectué de façon homogène.

Trois étages en mémoire

A travers l’application Ecovcacs, il est possible de suivre en live le bon déroulé de la petite séance de ménage du Deebot Ozmo 950 qui est connecté en Wifi. On peut y constater que l’aspirateur commence par dessiner les contours de la ou des pièces dont il a la charge, puis effectue des allées et venues parallèles pour réaliser son travail.

Un télémètre laser se charge d'effectuer une cartographie détaillée.
Un télémètre laser se charge d'effectuer une cartographie détaillée. - CAPTURE

Il progresse ainsi méthodiquement d’un bout de la pièce à l’autre. Rien à redire : presqu'aucune zone n’est laissée pour compte. Et bon point : l’Ozmo 950 peut ainsi cartographier et conserver en mémoire jusqu’à trois étages. Cela lui permet d’optimiser le temps de sa besogne avec un maximum d’efficacité.

Comme à chaque test d’aspirateur robot que nous effectuons, nous restons stupéfaits par le volume de micropoussières que l’appareil est capable d’aspirer en une seule passe. Pas sûr qu’un aspirateur classique en ramasse autant. L’ensemble des saletés se retrouve dans un petit collecteur situé sous le capot de la machine. Son volume reste assez faible et il faudra bien penser à le vider régulièrement. On est ici loin d’un système comme celui du robot i7 + d’iRobot (1.200 euros) qui va se vider tout seul dans un bac afin que l’on n’ait plus à se soucier de lui.

Echouage sur une balance connectée pourtant assez peu épaisse...
Echouage sur une balance connectée pourtant assez peu épaisse... - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Autre constat : le robot ne sait pas contourner certains obstacles. Dans notre salle de bain, nous l’avons ainsi retrouvé échoué sur notre pèse-personne Withings qu’il avait tenté d’enjamber. Un problème récurrent pour ces robots… Plus amusant et anecdotique, l’Ozmo 950 s’est pris les balais dans un rouleau de papier hygiénique et a terminé sa course enrubanné.

Tentative de suicide par étouffement au papier hygiénique.
Tentative de suicide par étouffement au papier hygiénique. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Lavage perfectible

Fonction que l’on ne trouvera pas chez iRobot sur un aspirateur (interrogé, le PDG de la firme Colin Angle ne veut pas d’appareil hybride) : le lavage. Pour cela, l’Ozmo 950 est équipé à l’arrière d’une lavette amovible et lavable en machine, ainsi que d’un petit réservoir d’eau qui l’humidifie en permanence.

Sous l'appareil, un tissus humidifié se charge du lavage des sols.
Sous l'appareil, un tissus humidifié se charge du lavage des sols. - ECOVACS

Cette fonction est activable ou non. Si l’on peut doser l’humidification sur trois paliers, ce lavage restera selon nous complémentaire d’un grand lavage à la serpillière et à l’huile de coude. En procédant à un lavage manuel après le passage du robot, nous avons ainsi pu constater que de la saleté était restée sur le carrelage. En somme, l’Ozmo 950 ne va pas décrasser un sol, mais juste l’entretenir.

Cher mais efficace

Reste qu’après de nombreux essais, le constat est sans appel : notre aspirateur/laveur effectue un nettoyage très minutieux (et silencieux !). Il peut aussi se targuer d’un système de cartographie très au point. Même si son application manque de convivialité, elle permet d’optimiser simplement les réglages, comme de programmer des nettoyages à heure définie les jours désirés, d’ajuster la puissance d’aspiration sur trois niveaux, voire de délimiter le nettoyage à certaines zones.

Vendu 599 euros, l’appareil à l’autonomie de 180 minutes reste cependant dans une gamme de prix assez élevé. Selon le Gfk, le prix moyen d’un aspirateur robot s’établissait à 325 euros en France en 2018. C’est presque deux fois moins cher. Notons qu’il en existe une variante : l’Ozmo 920. Vendu 499 euros, son autonomie n’est que de 110 minutes. Sans doute suffisant pour la plupart des usages.