Siri: Apple avoue analyser les conversations enregistrées par son assistant vocal

DONNEES PERSONNELLES Le géant américain a reconnu écouter certains échanges entre son assistant vocal et les utilisateurs pour améliorer la qualité de son dispositif

20 Minutes avec agence

— 

Les conversations Siri sont analysées par Apple.
Les conversations Siri sont analysées par Apple. — Flickr / iphonedigital

Certains enregistrements effectués par Siri sont ensuite étudiés par des employés travaillant pour le géant californien. Comme celui d'Amazon et ou de Google avant lui, l’assistant vocal d'Apple vient en effet d’être épinglé. Révélée à The Guardian par un lanceur d’alerte, l’information a été confirmée par la firme de Cupertino qui assure que moins d’1 % des conversations sont utilisées et sur des durées de quelques secondes seulement.

Ces fichiers audios sont « analysés pour améliorer Siri et le système de dictée. Les demandes des utilisateurs ne sont jamais associées à l’identifiant Apple de l’utilisateur. Les réponses de Siri sont étudiées dans des locaux sécurisés. Tous les analystes ont l’obligation de respecter le règlement d’Apple, très strict en matière de confidentialité », a indiqué l’entreprise au média britannique.

Des enregistrements analysés par des sociétés sous-traitantes

Les employés en question sont en fait des salariés de sociétés sous-traitantes dont les critères d’embauche peuvent poser question, dénonce la source. Leur objectif est d’évaluer la qualité des réactions de l’assistant vocal ou encore de déterminer si son activation était voulue ou accidentelle. Car les utilisateurs sont susceptibles de déclencher le système sans le vouloir. C’est précisément les échanges vocaux obtenus de cette façon que le lanceur d'alerte dénonce.

« Il y a un très grand nombre d’exemples d’enregistrements qui contiennent des conversations entre des docteurs et leurs patients, des discussions d’affaires, des accords qui semblent criminels, des rapports sexuels, et plein d’autres choses », affirme l’informateur. Cette personne assure que la localisation et les coordonnées des utilisateurs écoutés accompagnent notamment les échanges analysés.