Chine: Quand le jeu vidéo «PUBG» est remplacé par une version plus patriotique

CLONE Pour plaire au Parti communiste chinois, le géant du jeu vidéo Tencent a sorti une nouvelle version plus lissée et moins violente du jeu à succès

20 Minutes avec agence

— 

Le jeu vidéo PlayerUnknown’s Battlegrounds.
Le jeu vidéo PlayerUnknown’s Battlegrounds. — Capture d'écran YouTube / PUBG MOBILE

En Chine, même les jeux vidéo doivent obtenir l’aval du gouvernement. Mercredi, l’éditeur Tencent a retiré du pays le jeu populaire Player Unknown’s Battlegrounds (PUBG), qui comptait environ 70 millions d’adeptes quotidiens. Il a lancé à la place un nouveau jeu très ressemblant, baptisé Game for peace, rapporte Reuters.

Il semble que différentes caractéristiques de PUBG ne convenaient pas au pouvoir chinois. Ce dernier n’a d’ailleurs jamais autorisé Tencent à le monétiser via des achats intégrés sur les appareils mobiles.

Se conformer aux règles chinoises

Game for peace est présenté comme « très différent » par l’éditeur, mais de nombreuses ressemblances avec la précédente version ressortent. Le principe et l’esthétique sont quasiment identiques et les modifications concernent principalement les points qui ne plaisaient pas au gouvernement sur PUBG.

Ainsi, le sang a disparu et désormais quand un personnage meurt, il n’est plus montré en train d’agoniser. Ces dispositions permettent à Tencent de se conformer à la volonté du gouvernement chinois d’interdire les jeux violents. De plus, l’éditeur a rajouté une petite note patriotique. Game for Peace est ainsi décrit par Tencent comme « un jeu rendant hommage aux soldats du ciel qui gardent notre espace aérien. » De quoi plaire encore plus aux responsables du pays.