«Blackface»: Twitch bannit une streameuse qui s’était peint le visage en noir

RACISME Le compte de Karina Martsinkevich a été suspendu 30 jours pour « comportement haineux »

20 Minutes avec agence

— 

Le logo de Twitch au Tokyo Game Show, le 21 septembre 2018.
Le logo de Twitch au Tokyo Game Show, le 21 septembre 2018. — Martin BUREAU / AFP

Twitch a frappé fort après un blackface réalisé par une streameuse. Samedi, la plateforme a suspendu la chaîne de Karina Martsinkevich pour une durée d’un mois car cette Lituanienne, fan de jeux vidéo, s’était filmée le visage peint en noir, rapporte le site spécialisé Kotaku.

Bannie pour « comportement haineux »

Karina, alias « Karupups », voulait ressembler à Lifeline, un personnage féminin du célèbre jeu Apex Legends. La jeune Lituanienne adepte du cosplay avait retransmis sa métamorphose en direct sur sa chaîne. Twitch l’a bannie pour « comportement haineux envers une personne ou un groupe de gens ».

La jeune femme a réagi dans une nouvelle vidéo publiée dimanche. « Je ne voulais faire du mal à personne », explique-t-elle avant de s’excuser auprès des personnes blessées par sa vidéo.

Un symbole de l’époque esclavagiste

La pratique du blackface est apparue aux Etats-Unis vers la fin du XVIIIe siècle ou début du XIXe. « C’était de petits sketchs pendant lesquels des comiques blancs se griment en personnages noirs, expliquait à 20 Minutes Nicolas Bancel, professeur à l’université de Lausanne et auteur de L’invention de la race (La Découverte). (…) Ces sketchs, souvent racistes, montrent des caricatures de Noirs, un être grotesque, peu ou pas éduqué. »

Héritage d’un lourd passé esclavagiste, le blackface continue pourtant d’être pratiqué et de créer la polémique.