VIDEO. Djingo, l’assistant d’Orange concurrencera Google Assistant et Alexa dès le printemps 2019

INNOVATION A l’occasion de sa keynote annuelle baptisée « Show Hello », le PDG d’Orange Stéphane Richard a dévoilé Djingo, son assistant personnel. Il sera lancé au printemps 2019…

Christophe Séfrin

— 

Le PDG d'Orange Stéphane Richard présente son enceinte intelligente le 12 décembre 2018.
Le PDG d'Orange Stéphane Richard présente son enceinte intelligente le 12 décembre 2018. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES
  • Près de deux ans après une première annonce, le lancement de l’assistant personnel d’Orange est confirmée.
  • Nommé Djingo, il a été dévoilé mardi par le PDG d’Orange Stéphane Richard à l’occasion de son traditionnel «Hello Show».
  • Djingo devrait faire plus que ses concurrents et participer à l’arrivée de pleins pieds d’Orange dans l’univers de la maison connectée.

Show devant ! Le développement des réseaux, la sécurisation des données personnelles, les premiers tests autour de la 5G et… une enceinte connectée.

A l’occasion de son traditionnel « Hello Show » annuel, le PDG d’Orange Stéphane Richard a déroulé les grands axes de sa stratégie.

Dingo plus intelligent que ses concurrents

Parmi ces grandes orientations, l’arrivée dès le printemps 2019 de son assistant personnel nommé Djingo. Déjà annoncé lors du précédent «Hello Show» en avril 2017, Djingo tardait un peu… Il devrait pousser ses premiers cris au printemps 2019, pas avant. « Moins d’un français sur dix utilise un assistant virtuel tous les jours, on ne peut pas dire qu’aujourd’hui, son utilité soit probante », constate le PDG d’Orange.

L'enceinte intelligente d'Orange intégrant l'assistant personnel Djingo disponible au printemps 2019.
L'enceinte intelligente d'Orange intégrant l'assistant personnel Djingo disponible au printemps 2019. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Avec Djingo, Stéphane Richard veut faire mieux que Google Assistant ou Alexa d’Amazon et véritablement se positionner dans le pratico-pratique. Djingo intégrera une enceinte intelligente, une barre de son, une télécommande vocale pour la télévision, mais aussi une application pour pouvoir être utilisé depuis un smartphone. L’assistant reconnaîtra son utilisateur, lira les messages, les écrira, pourra décrocher/raccrocher un appel téléphonique, piloter la TV d’Orange (en demandant un film, un acteur, un réalisateur…).

Orange annonce également que Djingo et Alexa uniront leurs forces. Un partenariat avec Amazon a ainsi été noué pour que l’assistante du web-marchand soit également accessible sur les produits intégrant Djingo. Djingo, bingo ? « Nous travaillons à ce que notre système d’intelligence artificielle puisse répondre à des questions toujours plus complexes », indique Stéphane Richard. En attendant Djingo pourra répondre à une question double (ce que ne font pas ses concurrents en France), comme le montre cette démonstration.

La Livebox entre dans la maison connectée

Et Djingo pourra évidemment piloter les objets connectés de la maison. Orange lancera pour cela son propre service baptisé « Maison connectée ». Citant des partenariats avec de grands acteurs du secteur, comme Philips, Netatmo ou Bosch, Stéphane Richard a évoqué des innovations « accessibles à tous ». Déplorant l’actuelle « construction d’une société numérique fondée sur l’argent ou l’élitisme, dans laquelle moins d’un français sur quatre possède un objet connecté », le PDG d’Orange a voulu jouer au père Noël. Dès le printemps, les Livebox de dernière génération seront mises à jour et intégreront gratuitement le service « Maison connectée » de l’opérateur. Plutôt une bonne nouvelle. On imagine qu’il n’y aura plus que se rendre dans les boutiques Orange pour acheter les objets connectés disponibles. Cela devrait néanmoins concerner 3 millions de foyers… Parallèlement, un service de télésurveillance « Maison protégée » sera également proposé. Reste à savoir dans quelles conditions.

Sans annoncer de nouvelle box Internet, Stéphane Richard n’a pas manqué de faire une discrète allusion à celle de son concurrent. Une semaine après l’annonce de la Freebox Delta, le patron d’Orange a gentiment taclé son rival Xavier Niel.

Stéphane Richard a ainsi rappelé à mots couverts que le nouveau Player TV de Free n’est pas compris dans le prix de l’abonnement annoncé par son collègue… Et pan, sur les doigts.

Les promesses de la 5G

Dans la ligne de mire du patron d’Orange, la 5G fait évidemment partie des grandes orientations. « Avec des débits jusqu’à dix fois supérieurs à la 4G, la 5G sera en phase précommerciale en 2019, avec le déploiement des réseaux dans 17 villes en Europe et dans les grandes villes françaises », promet Stéphane Richard.

La démonstration en direct d’une image en Ultra haute définition transmise depuis un drone (à 60 images/secondes, avec un flux de 50 Mbits/s) appuyait le propos du patron d’Orange. Jeux en ligne, réalité mixte et augmentée (mais aussi télémédecine, applications industrielles…) vont pouvoir se réinventer grâce à la 5G. D’ici là, les premiers smartphones 5G feront leur apparition. Et nous devrons encore remplacer les nôtres…