CES 2018: C'est la guerre entre Google et Amazon sur les assistants intelligents

TECHNOLOGIE Le contrôle vocal est partout, du salon jusqu'à la voiture...

P.B.

— 

JBL a dévoilé une enceinte avec écran qui intègre le Google Assistant au CES, le 8 janvier 2018.
JBL a dévoilé une enceinte avec écran qui intègre le Google Assistant au CES, le 8 janvier 2018. — JBL

« Alexa » vs « Hey Google », c’est la grande bataille qui se déroule dans les allées du CES 2018. Si l’an dernier, Amazon avait pris de l’avance, Google riposte cette année avec une vingtaine de partenariats majeurs annoncés intégrant son assistant intelligent à des appareils variés (enceintes, téléviseurs, voiture). La tendance 2018, c’est l’ajout d’un écran, pour concurrencer l’Echo Show d’Amazon.

La voix comme seule interface est souvent limitée. Quand on veut commander une pizza via Google Home, il faut attendre une bonne minute que l’assistant liste les trois restaurants les plus proches ou les ingrédients disponibles. Idem pour suivre une recette. C’est pour cette raison que Lenovo, JBL, LG et Sony ont dévoilé des enceintes dotées d’un écran. On peut parler à l’assistant mais également cliquer sur un résultat pour aller plus vite. Les mauvaises langues diront que c'est une tablette dotée de meilleurs hauts-parleurs, et elles n'auront pas forcément tort.

Facebook arrive, en attendant Apple ?

De nombreux analystes pensent que de tels appareils vont devenir centraux dans nos cuisines et nos salons, pour contrôler sa maison connectée ou passer un appel vidéo à ses parents. Selon une rumeur insistante, Facebook compte se lancer dans la bataille au printemps, lors de sa conférence F8. Et Apple, qui a déjà annoncé une enceinte connectée, pourrait s’y aventurer si le marché décolle, mais il devra d’abord rendre Siri plus utile.

Samsung a également son assistant maison, Bixby, intégré à quelques smartphones et téléviseurs, mais il n’a pas vraiment fait ses preuves en dehors de la Corée du Sud. C’est la grande force de Google et Amazon : ils ont créé une plateforme que n’importe quel partenaire peut intégrer à son propre hardware. La formule a déjà fait ses preuves avec Android.