VIDEO. CES 2018: Fail de LG sur scène avec un robot qui refuse d'obéir

TECHNOLOGIE L'entreprise faisait une démonstration de son assistant CLOi...

P.B. avec AFP

— 

CLOi, le petit robot de LG, a connu des ratés au CES, le 8 janvier 2017.
CLOi, le petit robot de LG, a connu des ratés au CES, le 8 janvier 2017. — Jae C. Hong/AP/SIPA

Les démos sur scène, c’est toujours risqué. Au CES de Las Vegas, lundi, LG voulait frapper fort avec son petit robot à commande vocale mais CLOi [clo-i] n’était pas du tout de cet avis. Alors qu’un responsable de l’entreprise tentait de faire la démonstration de tous les talents de CLOi sur une scène du salon de l’électronique grand public, l’appareil a obstinément refusé d’obéir aux ordres.

Tout avait bien commencé pourtant entre David Vanderwaal, responsable marketing pour les Etats-Unis, et le petit robot blanc à la voix douce et aux yeux bleus, ressemblant à Wall-E. « CLOi, quel est mon programme pour aujourd’hui ? », « Vous devez aller à la salle de sport à 10 heures », répond CLOi, ajoutant avoir programmé la machine à laver en cycle « vêtements de sport ».

Fin de la conversation : le petit robot est ensuite resté muet, malgré les questions répétées par son interlocuteur, que ce soit à propos du linge ou du repas du soir. « CLOi ne m’aime pas, visiblement », a tenté de plaisanter le dirigeant, tandis que des rires fusaient dans la salle. « Même les robots ont leurs mauvais jours », a-t-il ajouté, dépité.

Google et Amazon ont de l’avance

Ce raté qui tombe d’autant plus mal que les robots intelligents et autres enceintes connectées pour la maison sont attendus comme la grande tendance de l’électronique grand public cette année.

Les robots du groupe LG, également fabricant d’électroménager, sont censés notamment coordonner les différents appareils du quotidien : climatisation, machines à laver, réfrigérateurs… Samsung, de son côté, a dégainé son assistant Bixby. Mais concevoir une interface vocale de qualité est une mission compliquée. A Las Vegas, de nombreux constructeurs préfèrent nouer des partenariats avec Google ou Amazon qui ont déjà fait leurs preuves avec plusieurs dizaines de millions d’enceintes écoulées. Lenovo et JBL ont notamment présenté un modèle avec écran intégrant le Google Assistant pour concurrencer l’Echo Show d’Amazon.