CES 2018: Toutes les annonces attendues au grand salon technologique de Las Vegas

PREVIEW Le Consumer Electronics Show se tient du 9 au 12 janvier, et la grand-messe de l'électronique devrait être placée sous le signe de l'intelligence...  

P.B. avec AFP

— 

Le stand LG au CES 2017 de Las Vegas (illustration).
Le stand LG au CES 2017 de Las Vegas (illustration). — Kobby Dagan / VWPics/SIPA

Préparez-vous à bouffer du « smart ». Maison, voiture, ville, santé, tout se connecte. Et si on n’attend pas vraiment de révolution, tous les yeux seront quand mêmes braqués sur Las Vegas, alors que le Consumer Electronics Show (CES) s’y tient du 9 au 12 janvier. La grand-messe technologique commence même dimanche avec la foire du CES Unveiled, lors de laquelle les drones de Parrot ou la brosse à dents connectée de Kolibree s’étaient illustrés. Et puis lundi, une cinquantaine d’entreprises, dont les géants Samsung, LG et Sony, dévoileront leurs nouveautés. Revue de détail.

Alexa vs Google Assistant, la bataille vocale

L’an dernier, Amazon avait pris l’avantage en intégrant son assistant intelligent dans des enceintes, des frigos et des lave-linge. Cette année, l’offensive devrait continuer avec des dizaines de partenariats attendus, notamment avec des téléviseurs du Chinois Hisense ou les smartglasses de Vuzix. Google s’active également, et on retrouve son Assistant dans une nouvelle enceinte de LG. Samsung, de son côté, a pris du retard et va tenter de le rattraper en lançant son assistant maison Bixby dans des téléviseurs et un frigo. La phrase qu’on va le plus entendre au CES cette année ? « Voice is the new UI », « la voix est la nouvelle interface ».

La maison intelligente expérimente

Les ampoules, c’est so 2012. LG et Samsung s’entêtent avec de l’électroménager connecté hors de prix, et trop souvent, on reste encore dans le gimmick. Comme Kohler, qui mise sur la salle de bains intelligente avec un miroir, une douche et des toilettes connectés. Ok Google, tire la chasse ! Plus intéressant, le robinet de Delta mesure la consommation d’eau et peut alerter en cas de gâchis.

Les télés 8k arrivent, la 4K/HDR se démocratise

Le CES reste le rendez-vous de l’année pour la télévision. LG a déjà dévoilé un modèle Oled 8K de 88 pouces à plusieurs dizaines de milliers d’euros, que personne ne possédera jamais. On attend surtout de voir si l’Oled, intouchable sur les contrastes et les angles de vision, est capable de proposer une luminosité digne de ce nom (supérieure à 1 000 cd/m2) sur des modèles à moins de 2.000 euros. Samsung devrait continuer de faire de la résistance avec ses téléviseurs Qled (qui n’est, on le rappelle, qu’une technologie Led améliorée). Mais les conférences les plus attendues sont celles de Vizio et TCL, qui ont fait exploser le milieu de gamme aux Etats-Unis, avec des téléviseurs Led 4K/HDR (contrastes dynamiques, compatibles avec les technologies HDR 10 et Dolby vision) à moins de 800 dollars.

En voiture électrique et semi-autonome, Simone

Depuis quelques années déjà, le CES a pris des allures de salon automobile, avec de nombreux constructeurs (Renault-Nissan, Toyota, Hyundai, Ford..) et équipementiers (Valeo, Faurecia, Delphi…) présents à Las Vegas, qui montreront leurs dernières avancées en matière de conduite autonome. Outre les véhicules personnels, l’attention devrait se porter également sur le transport public sans chauffeur, le français Transdev présentera notamment un modèle de minibus autonome. La présentation de la Fisker Emotion, berline tout électrique de grand luxe (prix d’entrée 130.000 dollars) et équipée pour la conduite autonome, devrait aussi constituer un point d’attraction du salon. A moins qu’elle ne fasse un flop, comme Faraday Future l’an dernier.

Le wearable et la réalité virtuelle en retrait

Du côté des wearables, il y a cette année moins d’exposants que l’an dernier (51 contre 82). Certains, comme Fitbit et Polar, ont fait l’impasse sur le salon pour éviter d’être noyé dans les annonces. L’accent devrait être mis sur la santé, avec des capteurs en tout genre (cardiaques, sommeil etc). La réalité virtuelle, elle, sera également en retrait et devrait laisser davantage de place aux applications de réalité augmentée tirant parti des plateformes d’Apple et de Google. La semaine s'annonce chargée.