CES 2013: L'ultra-HD, un bijou de télévision ultra-cher

HIGH-TECH Les Rolls des téléviseurs 4K coûtent le prix d'une voiture...

Philippe Berry

— 

Un téléviseur 4K de 84 pouces de LG.
Un téléviseur 4K de 84 pouces de LG. — S.MARCUS/REUTERS

De notre envoyé spécial au CES

Avec un peu de retard, les téléviseurs 4K arrivent. Et si les constructeurs visent ce qu'ils appellent les «enthousiastes», dans la réalité, ces bijoux qui comptent quatre fois plus de pixels (8 millions) que la génération précédente sont pour l'instant destinés au 1% les plus fortunés.

>> Tous les articles de nos envoyés spéciaux au CES à lire ici

Chez LG, il faut compter 20.000 dollars pour le modèle 84 pouces. Les prix sont comparables voire plus élevés chez Sony, Samsung ou Sharp. Vizio a dévoilé des modèles, sans doute plus abordables, mais sans en préciser le prix. La résolution, qui passe de 1080 lignes horizontales à 2160, justifie-elle cette folie? Absolument pas. Mais avec les télé OLED, ce nouveau standard est amené à se démocratiser dans les cinq prochaines années, selon Shawn DuBravac, économiste en chef de la Consumer Electronics Association.

Une image à tomber

Sur le stand de LG, les images en «time lapse» du Grand Canyon ou la vue de Paris depuis Montmartre flattent la rétine. Quand on s'approche, on a l'impression de regarder le monde à travers une fenêtre, pour un effet bien plus plaisant que la 3D (malheureusement, la qualité ne peut pas être immortalisée avec une photo compressée et vue sur un moniteur 1080pr).

Malheureusement, les contenus en 4K native sont rares, à moins d'investir dans un caméscope haut de gamme. Pour l'instant, les câblo-opérateurs ont déjà du mal à proposer du 1080p en streaming. «L'obstacle principal reste les tuyaux», reconnaît DuBravac. En attendant que la fibre optique se démocratise, certains fabricants misent sur une solution logicielle, avec des pixels supplémentaires inventés par interpolation, mais le résultat n'est pas aussi bluffant.

Selon les prévisions du CEA, les téléviseurs 4K ne devraient grignoter que 2% ou 3% du marché d'ici 2015. Mais comme la HD, l'ultra-HD s'imposera de manière naturelle, avec la baisse des coûts.