Pays-Bas: Un bitume musical testé pour inciter les conducteurs à rester vigilants

INNOVATION La ville néerlandaise de Jelsum teste depuis quelques jours un marquage au sol destiné à avertir en musique les automobilistes lorsqu’ils sont « hors des clous »...

20 Minutes avec agence

— 

Un bitume musical est actuellement testé sur une route des Pays-Bas (illustration)
Un bitume musical est actuellement testé sur une route des Pays-Bas (illustration) — Makunin/Pixabay

Une chaussée à bandes « chantantes », censée prévenir les conducteurs quand ils dévient dans leur trajectoire : c’est l’innovation testée à Jelsum (Pays-Bas) depuis une semaine.

Si ce bitume musical est un outil supplémentaire pour protéger les automobilistes, le dispositif ne fait pas, en revanche, l’unanimité parmi les riverains, rapporte le site Dutch News.

Un hymne pour rappeler les conducteurs à l’ordre

À chaque écart de conduite, le marquage au sol joue un petit air d’hymne frison, le morceau emblématique de la province de la Frise où se situe la ville de Jelsum. L’objectif est de rappeler les conducteurs à l’ordre si leur vitesse excessive les fait dévier de leur trajectoire.

Le procédé avait auparavant été mis en place au Japon, sur l’île d’Hokkaido, où des axes routiers émettent des mélodies en fonction de la vitesse et de la trajectoire des véhicules. Des bandes colorées informent aussi les automobilistes de la survenue de ces interludes musicaux, rappelle BFM TV.

Riverains exaspérés

Sans remettre en cause son efficacité, les riverains de la route qui a accueilli l’innovation commencent à faire la grimace. Sijtze Jansma, qui habite à 200 mètres de « l’asphalte chantant » confie ainsi à RTL Nieuws : « C’est tellement exaspérant. L’hymne frison est agréable, mais pas 24 h/24 (…). La nuit, on ne dort plus. »

Les autorités provinciales ont toutefois assuré que les griefs des résidents locaux seraient entendus et que le désagrément prendrait bientôt fin.

>> A lire aussi : Limitation de vitesse à 80km/h: Emmanuel Macron confirme l’expérimentation pour deux ans à partir du 1er juillet

>> A lire aussi : Autoroutes: L'application Waze va signaler la présence des patrouilleurs