VIDÉO. Après la gaffe sur les «expatriés» de Guadeloupe, Macron enchaîne avec un zouk

BRÈVE DE CAMPAGNE La tournée de l’ex-ministre de François Hollande dans les départements d’outre-mer avait particulièrement mal commencé…

H.S.

— 

Emmanuel Macron entre dans la course à l'Elysée pour 2017

Emmanuel Macron entre dans la course à l'Elysée pour 2017 — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Tout est parti d’un tweet (depuis effacé) qui sentait bon l’esprit de Noël. Sauf que tout ne s’est pas déroulé comme prévu. « Avec Mathias, lycéen à Bourg-en-Bresse. Il rejoint sa mère expatriée en Guadeloupe pour Noël. Décollage imminent pour les Antilles », pouvait-on lire vendredi 16 décembre sur le compte Twitter d’Emmanuel Macron.

>> A lire aussi : Présidentielle 2017: La gaffe de Macron sur Twitter qui assimile la Guadeloupe à un pays étranger

Pas encore arrivé dans ce département d’Outre-mer que déjà, le candidat à l’élection présidentielle créait la polémique. La gaffe a été corrigée à la hâte par son «  community manager » chargé d’animer son compte sur le réseau social. Ce samedi, c’est un autre message impliquant l’ex-ministre de Manuel Valls qui a suscité de nombreuses réactions.

Suivi par plusieurs journalistes, dont Théo Maneval et Cédric Pietralunga, Emmanuel Macron est apparu en bras de chemise s’essayant à danser le zouk à l’occasion d’une soirée organisée par un élu local. Le candidat ne s’est pas contenté d’amuser les réseaux sociaux, il a également promis davantage de « police de proximité » afin de « désenclaver et créer une politique de mobilité sociale » mais sans donner de détails supplémentaires, à l’image de son discours de la veille lors d’une réunion publique à Baie-Mahault

>> A lire aussi : Présidentielle : Dons, emprunts… Comment Emmanuel Macron finance-t-il son ambitieuse campagne ?

En campagne pour l’élection présidentielle de 2017, Macron devrait se rendre en Martinique dès ce samedi soir et poursuivre sa « tournée » avec la Guyane dès mardi prochain.