Présidentielle 2017: La gaffe de Macron sur Twitter qui assimile la Guadeloupe à un pays étranger

FAIL C'est loin de la métropole, mais la Guadeloupe reste la France...

G. N.

— 

«Eh hop, je relis une fois et j'envoie. J'espère que j'ai pas fait une connerie...»
«Eh hop, je relis une fois et j'envoie. J'espère que j'ai pas fait une connerie...» — UGO AMEZ/SIPA

Tout est parti d’un tweet plein d’empathie et qui sent bon l’esprit de Noël. Sauf que tout ne s’est pas déroulé comme prévu. « Avec Mathias, lycéen à Bourg-en-Bresse. Il rejoint sa mère expatriée en Guadeloupe pour Noël. Décollage imminent pour les Antilles », a ainsi tweeté Emmanuel Macron (ou plus probablement son conseiller com') depuis son compte Twitter ce vendredi matin.

Malheur ! L’ancien ministre a dû sécher les cours de géo au collège car la Guadeloupe fait bien partie de la République française. C’est même une région d’Outre-mer française. Donc utiliser le terme « expatriée », qui, selon Le Larousse, « se dit d’un salarié qui exerce son activité dans un pays autre que le sien », revient à considérer que la Guadeloupe n’est pas la France. Pas très malin pour un candidat qui veut « rassembler les Français ».

Philippot en redresseur de torts

Evidemment, à l’heure d’Internet, cette bourde n’est pas passée inaperçue et certains de ses adversaires politiques s’en sont donnés à cœur joie. Notamment Florian Philippot, vice-président du Front national.

A noter, que le responsable d’extrême droite a pris soin de faire une capture d’écran pour mieux vilipender Emmanuel Macron et tuer dans l’œuf toute accusation de manip'. Et en effet, le tweet fautif a été prestement remplacé par un nouveau, beaucoup plus consensuel.

D’ailleurs l’équipe Web d’En Marche, le mouvement du candidat à la présidentielle, a présenté ses plus plates excuses. Tout comme le community manager (qui a dû recevoir une sacrée soufflante).

 

Ne dit-on pas, faute avouée, à demi pardonnée ?