Tour de France 2018: Et de deux pour Julian! Alaphilippe remporte l'étape et consolide son maillot à pois... Revivez la 16e étape

CYCLISME Suivez la 16e étape du Tour de France avec nous...

W.P.

— 

Julian Alaphilippe
Julian Alaphilippe — Christophe Ena/AP/SIPA

Tour de France 2018 (16e étape)

Carcassonne - Bagnères-de-Luchon (218 km)

>> La course a été interrompue à 187 km de l'arrivée pendant un petit quart d'heure en raison d'intoxication au gaz lacrymogène

Allez, on se quitte sur « ça ». Parce qu'une victoire française, qui plus est une si belle victoire d'Alaph, ça se savoure autant de fois que nécessaire. Ciao, et à demain pour une étape folle, on l'espère. 

 

0km: C'est fini pour le peloton des leaders aussi! Le train de la Sky accueilli par des sifflets à Bagnères-de-Luchon! Statu quo chez les leaders, il faudra attendre demain pour la bagarre. 

0km: Les maillots distinctifs des Français Alaphilippe et Latour sont solidement posés sur leurs épaules. 

 

0km: Et du coup c'est surtout la Sky qui fait la descente. Les types n'ont plus de point faible, c'est affreux. 

0km: Landa a essayé d'attaquer dans la descente chez les leaders mais ça ne marche pas trop, visiblement!

0km: Izagirre éternel second, Yates troisième. Mollema fait quatre. 

0km: C'EST GAGNE POUR JULIAN ALAPHILIPPE!

1,7km: La descente est terminée! Il va gagner! Il le sent, il le sait! Tu es merveilleux, Juliaaaaaan.

3,5km: Izagirre revient sur Yates pour vous dire à quel point le Britannique a freiné.

5,3km: ALLEZ JULIAN!!! DONNE TOUT! Il est un peu plus rapide que Yates. Le Britannique prend peur dans la descente à présent...

7km: OH LA CHUTE DE YATES! Julian file devant, mais ne reprend que plusieurs dizaines de mètres. Alaphilippe est en tête!

7,6km: Yates résiste bien alors que Julian Alaphilippe prend tous les risques et nous fait bien flipper.

9,8km: Seulement 20 secondes de retard pour Alaph sur Yates. Ca va être juste mais s'il descend bien ça peut le faire. Attention, la chaussée est humide dans la descente. 

10,2km: Attaque de Fuglsang dans le peloton! Pas une menace directe pour le maillot jaune de Thomas, mais il essaye de gratter des places dans le top 10. 

10,8km: OH LA MACHINE ALAPHILIPPE QUI PART DERRIERE YATES!

11,4km: Soler et Izagirre en souffrance dans le groupe Alaph', mais ils tiennent. Dans le peloton, Kwiatkowski fait exploser tout le monde (sauf les leaders). 

12,2km: Eh mine de rien Yates a déjà 20 secondes d'avance sur le groupe de chasse. Il lui en faut facile 20-30 de plus au sommet pour aspirer à la victoire d'étape. 

13,1km: C'est parti pour Adam Yates en tête de la course! Il ne veut pas voir Julian revenir. Il reste 3km dans la dernière ascension du jour. 

13,3km: Le panache d'Alaph pour revenir sur le groupe de tête! Il ne lâche rien! Elle est là, la grinta!

13,8km: Allez Juju! Alaph' part à son tour pour faire la jonction sur Gesink, Soler, Yates et les autres

14,4km: Ouh Yates et Soler en mode fusées pour revenir à leur tour!

15,4km: Bauke Mollema fait la jonction sur le duo Gesink-Pozzo! 

16,2km: Latour est pas mal, Julian Alaphilippe n'est pas très, très à l'aise mais s'accroche bien à la roue de Marc Soler. 

16,7km: Gesink fait le jump et en remet une couche après avoir rattrapé les fuyards. Pozzo dans sa roue. Mollema fait l'effort pour recoller. 

17,3km: Attaque de Valgren! Astana veut faire le triplé! Molard saute dans sa roue, ça part très bien.

17,8km: C'est parti pour le col du Portillon! Et Warren Barguil est lâché!

Au fait, ceux qui ont loupé la chute de Philippe Gilbert dans le Portet-d'Aspet...

 

25km: Allez, commencez-moi cette montée et bagarrez-vous les potos! On veut du spectacle. 

30km: Encore une grosse dizaine de kilomètres avant le début de la dernière ascension, celle du col du Portillon.

31,5km: Est-ce qu'on peut s'il vous plaît arrêter les sous-entendus sur l'asthme s'il vous plaît? Il y a des milliers d'études qui prouvent que le vélo, même pratiqué à faible niveau sur un vélib en agglomération, favorise l'apparition d'asthme d'effort du fait de la pollution. Merci.

33,4km: Barguil est revenu sur le groupe de tête! Dans le même temps Molard et Soler attaquent en tête du groupe. Gesink les suit facilement.

35,6km: On espère que les ours ont bien compris le message devant leur télé.

 

36km: Mühlberger et Alaphilippe ont fait la descente et comptent quelques mètres d'avance sur le reste de l'échappée qui va vite revenir. 

47km: Les dix points pour Alaphilippe! Il compte 33 unités d'avance sur Barguil au classement de la montagne!

47,4km: Pfiouuuuuh Julian Alaphilippe qui rattrappe Gesink comme un bonhomme. 

48km: Whaaaaat? Barguil serait tombé dans le Portet-d'Aspet... Tu m'étonnes qu'il soit pas là...

48,9km: Latour, Pozzovivo et Alaphilippe tentent de faire le jump! Barguil ne peut pas suivre. Il veut vraiment le garder ce maillot, Juju.

49,2km: Robert Gesink est incroyablement fort. Caruso est incapable de prendre le moindre relais, ou alors il bluffe dans ce col de Menté.

49,5km: Le peloton maillot jaune perd un a un ses non-grimpeurs. Ca coince fort pour Calmejane, pour Sagan, pour Offredo...

51,7km: Robert Gesink est parti devant! Barguil a essayé de s'accrocher au début mais s'est très vite fait lâcher. Seul Caruso tient la cadence. Du coup Barguil reste avec Alaph dans le groupe de poursuivants.

54,8km: Le peloton est toujours à une dizaine de minutes de l'échappée. J'en parlais un peu plus tôt, mais c'est de pire en pire pour Arnaud Démare hélas.

 

55km: Philippe Gilbert est reparti! Il s'est fait mal à la main, mais comme il y avait un sous-bois et non un ravin, il s'en est tiré. Mais pas de victoire d'étape pour le Belge, aujourd'hui.

 

pierrecaillou

Yo Liver, pour Démare c'est pas bon non ? Surtout pour demain ? Je vois pas FDJ sacrifier tout ses coureurs comme l'année dernière ?

>> J'attends de voir s'il s'en sort aujourd'hui. Demain, ça paraît quasiment impossible du fait de la longueur très relative de l'étape. Il va prendre le bouillon sur 60 bornes.

pierrecaillou

60km: OH LA CHUTE DE PHILIPPE GILBERT DANS LA DESCENTE! Il a dérapé puis est passé dans le ravin. On n'en sait pas plus pour le moment, je n'ai pas vu à quel point le ravin était profond.

61,2km: Alaphilppe vs Barguil, épisode 824 au sommet du col de Portet d'Aspet. Nouvelle victoire pour Alaph, alors que Gilbert, lui, est passé en tête. 

63,5km: Philippe Gilbert compte officiellement dix minutes d'avance sur le peloton qui roule suffisamment lentement pour allumer un barbeuk et descendre une ou deux bières avec ça.

64,2 km: Des nouvelles dArnaud Démare, perdu seul loin, très loin de l'arrière du peloton. Il risque très fortement de terminer hors-délais ce soir. 

66,2km: 46 secondes d'avance pour Gilbert! Oh le coquin... 

66,7km: Quand j'y repense, la Quick-Step se fait vraiment pas chier. Gaviria en première semaine, Alaphilippe et Gilbert depuis la deuxième, et Jungels qui va sans doute claquer un top 10-15 sur ce Tour... Quelle machine.

67km: Le matin, les yeux piquaient. L'après-midi, ce sont les jambes qui vont morfler.

 

68km: Philippe Gilbert a planté une banderille dans le Portet d'Aspet! Il a une vingtaine de secondes d'avance sur Alaphilippe et les autres poursuivants. Il a l'air bien, le Belge. 

76,7km: Mais c'est qu'on approche à toute allure du Portet d'Aspet! Il va faire mal, celui-là. 5,4 km à un peu plus de 7%.

78km: On se marre, on se marre, mais petit point sur la course quand même. Sept minutes d'avance pour l'échappée, j'ai comme l'impression qu'on va pas s'attaquer entre leaders aujourd'hui.

Tyzef2979

Bonjour les livreurs Avec les AG2R qui sont dans l'échappée Il doit pas lui rester beaucoup de collègue à Bardet en cas dd pépin non ?

>> Très exactement deux. C'est un risque à prendre, ils n'ont plus trop le choix, surtout si Bardet veut tenter un coup aujourd'hui et faire le jump grâce à Latour. 

Oh bordel de bon sang de... Les types sont agressifs même envers les moutons. C'est extraordinaire.

 

93km: Six minutes d'avance pour les 8.765 hommes de tête (ils sont vraiment nombreux devant) sur le peloton. Ca peut aller au bout. 

Chris Froome après un coup de collyre, ça donne ça. Pas mieux que vous et moi avec du sérum physiologique, en somme. 

 

105km: Pour ceux qui avaient des doutes quant à la source des jets de gaz lacrymogène.

 

107km: L'écart monte très vite, alors que le peloton a emmerdé tout le monde pendant une heure. Déjà quatre minutes d'avance pour l'échappée. 

109km: Pas mal celle-là, aussi. 

 

111km: Barguil, Alaphilippe, Mollema, Izagirre, pozzovivo, Geschke, Adam Yates, Philippe Gilbert, Gesink, Nicolat Edet, Amador, Valgren, Stuyven, Mathias Franck... Et j'en oublié encore. Ils sont une grosse trentaine devant. 2'19 secondes d'avance pour eux.

Magikmatta

Les agriculteurs font les malins parce que Gianni Moscon n'est plus là. Sinon il serait descendu du vélo pour leur mettre des droites. Ce sont des opportunistes !

>> Haha! Meilleure vanne sur le sujet, on arrête tout, on fera pas mieux.

113km: ET SOUDAIN LE PELOTON RALENTIT!! Une minute d'avance pour un gros groupe d'échappés. Je vais faire l'inventaire, alors que Latour et Martin sortent à l'instant du peloton. 

114km: Vitesse moyenne sur la deuxième heure de course = 46,7 km heures. C'est ééééénorme. 

117km: Avouez que c'est cocasse.

 

121km: Et allez, un nouveau groupe part à l'attaque. Mais j'attends un vrai écart avant d'annoncer quoi que ce soit. Cette étape est folle. 

Je vous parlais de l'image de Peter Sagan en train de décortiquer le collyre. Si vous voulez la vidéo, c'est par ici. 

 

128km: Désolé pour l'absence, je suis parti chercher à manger. La jonction a été opérée et il n'y a toujours pas d'échappée. 

141km: On sait pas trop où en est l'échappée, ils ont basculé à 30 en tête de la course au sommet de la côte mais où est le peloton? Sur une vue aérienne, on voit qu'ils ne sont pas trop loin.

146km: ALAPHILIPPE DEVANT BARGUIL! Trop fort au sprint, le coureur de la Quick-Step passe en tête au sommet. 

146,7km: C'est fini pour l'échappée... Ce début d'étape est compliqué pour les attaquants. Alaphilippe et Barguil font le forcing pour gratter les points au sommet de la côte. 

147km: Pozzovivo sort du peloton! Plus que 13 secondes d'avance pour Alaph' et Barguil sur le peloton. 

148km: Eh beh finalement, ça plafonne toujours. L'écart ne dépasse pas les 25 secondes alors qu'on aborde la côte de Pamiers (2,3km à 5,8%).

Pour ceux qui n'ont pas trop suivi cette histoire de gaz lacrymo, vous trouverez des infos ici.

 

153km: A priori, le peloton va enfin laisser filer! L'écart monte à 26 secondes pour le groupe Barguil-Alaphilippe. Ils sont huit en tête. 

tetsuox

Une petite partie de mario kart pour le tour de France ? original

>> « OH LA CARAPACE BLEUE QUI MET LA SKY HORS-COURSE! »

160km: Alaphilippe et Barguil tentent de se faire la malle. Mais pareil, ça ne prend pas. 15 secondes, ça plafonne un peu.

164km: Grosse averse orageuse sur le Tour de France 2018. Décidément, quand ça veut pas, ça veut pas.

170km: Les quatre de têtes se relèvent et viennent d'être repris par le peloton. La course a logiquement du mal à se relancer. 

175km: Pour le moment un quatuor s'est formé et compte 20 secondes d'avance. Pellizotti, Pasqualon, Kung et Majka. Mais d'autres coureurs les rejoindront.

181,5km: L'image forte de cette interruption, c'est clairement Sagan qui lit avec attention la composition du Collyre qui lui a été donné, sans doute par crainte d'absorber une quelconque substance dopante. #Professionnalisme. 

185km: Et allez, ça attaque d'entrée! Ou plutôt ça accélère en tête de peloton, mais pas franchement. Les gars sont clairement déboussolés. 

186km: Nouveau départ réel donné à l'instant! 

187km: Départ neutralisé derrière la voiture de la direction de la course! On va bientôt repartir. 

188km: Des agriculteurs ont perturbé la course en plaçant des bottes de foin au milieu de la route, mais le gaz lacrymogène a a priori été utilisé par les forces de l'ordre pour disperser les mécontents. Et du coup, les coureurs l'ont aussi subi de plein fouet. 

 

188km: Le Tour de France a enfin (un peu) communiqué.

 

188km: On commence le live en catastrophe, course neutralisée! Des agriculteurs ont perturbé le passage du peloton, des coureurs ont pris du gaz lacrymogène dans les yeux.

 

Et puis tant qu'à faire, tenez, le profil de l'étape.

 

Avant le début de l'étape, je vous laisse avec un peu de lecture. Ca parle un peu de baston dans le peloton.

 

Qu’elle fut longue cette journée de repos, bon sang. Un jour sans Tour, c’est beaucoup trop long. Mais après l’attente vient le réconfort de la première étape pyrénéenne de cette Grande Boucle 2018, avec un petit crochet par l’Espagne. Le début de la bagarre finale va commencer et apportera sans doute un début de réponse au tas de questions qu’on se pose. Du genre, Dumoulin et Froome vont-ils accuser le coup sur la troisième semaine, eux qui ont brillé sur le Giro deux mois plus tôt ? Romain Bardet sera-t-il au contraire plus frais que jamais dans les Pyrénées malgré le manque d’équipiers ? Alaphilippe peut-il conserver son maillot jusqu’au bout ?

>> C'est parti pour le live