VIDEO. Tour de France 2018: La chute de Vincenzo Nibali provoquée par des motos de police?

CYCLISME L'Italien n'est pas arrivé en même temps que les favoris…

A.H.

— 

Nibali a fini à quelques secondes de Froome.
Nibali a fini à quelques secondes de Froome. — Marco BERTORELLO / AFP

Il a été le premier favori à oser attaquer la surpuissante Sky dans la montée de l'Alpe d'Huez. Si la tentative de Vincenzo Nibali n’a pas porté ses fruits, elle a en tout cas révélé que l’Italien était en grande forme. A tel point qu’il était toujours présent dans le groupe maillot jaune de Thomas qui tentait de revenir sur Romain Bardet, parti à l’aventure. Mais tout s’est écroulé à quatre kilomètres de l’arrivée, quand le coureur de Bahrein-Merida s’est retrouvé à terre.

« Bardet était dix secondes devant moi. Au milieu, il y avait deux motos de police et la route se resserrait, sans barrière, a expliqué Nibali au micro de France 2. Quand Froome a accéléré, je l’ai suivi et tout d’un coup, ça s’est ralenti et je suis tombé. » S’il n’a pas tardé à se relever, le requin de Messine a quand même perdu 13 secondes à l’arrivée sur Geraint Thomas, vainqueur de l’étape, Chris Froome, qui a lui été bousculé par un spectateur, Romain Bardet et Tom Dumoulin.

Surtout, après l’arrivée, Vincenzo Nibali ressentait de fortes douleurs : « J’ai très mal au dos. A un moment donné, je n’arrivais même pas à respirer. J’ai serré les dents et je suis reparti. J’espère que ça ne sera pas trop grave. » Le premier bilan médiacl indique un traumatisme dorsal. L'Italien a été évacué pour faire de plus amples examens. Cruelle fin d’étape.