Affaire Froome: Pas content, Vincenzo Nibali évoque une «mauvaise nouvelle» pour le cyclisme

CYCLISME Vincenzo Nibali a terminé deuxième de la Vuelta 2017 derrière le Britannique…

William Pereira

— 

Nibali serait déclaré vainqueur de la Vuelta si Froome venait à être déchu
Nibali serait déclaré vainqueur de la Vuelta si Froome venait à être déchu — Francisco Seco/AP/SIPA

Ne demandez pas à Vincenzo Nibali de sauter au plafond, il ne le fera pas. La perspective de gagner un deuxième Tour d’Espagne après son sacre de 2010 « grâce » à une éventuelle déchéance du titre de Chris Froome, objet d’un test antidopage anormal sur la Vuelta 2017, ne l’émeut guère. Ou plutôt si, mais elle le rend triste. Voilà ce qu’en dit le requin de Messine sur Tuttobici :

« J’ai lu l’information et les réactions de Chris et de son équipe. Il est encore trop tôt pour exprimer ce que je pense. C’est évidemment une très mauvaise nouvelle pour le cyclisme et pour moi-même. Si son contrôle positif est confirmé, personne ne pourrait me redonner le frisson de gagner la Vuelta et de monter sur la plus haute marche du podium à Madrid. »

L’UCI a ouvert une procédure contre le Britannique, qui encourt la perte de sa victoire dans la Vuelta et risque d’être suspendu mais il n’est pas soumis à « une suspension provisoire obligatoire » en raison de la nature de la substance incriminée. Dans un communiqué, Froome a assuré avoir « suivi les conseils du médecin de l’équipe » Sky pour augmenter son dosage face à une aggravation de son asthme.