Open d’Australie : « Mec, c’est dingue… », Kyrgios file en 8es après un combat de fou contre Kachanov

TENNIS L’Australien est venu à bout de Kachanov après 4h30 de jeu

A.L.G. avec AFP

— 

Nick Kyrgios est bien au rendez-vous des 8es chez lui, en Australie.
Nick Kyrgios est bien au rendez-vous des 8es chez lui, en Australie. — Greg Wood / AFP

Nick Kyrgios (26e mondial) a éliminé le Russe Karen Khachanov (17e) samedi au 3e tour de l' Open d'Australie au terme d’un match très accroché et très spectaculaire remporté 6-2, 7-6 (7/5), 6-7 (6/8), 6-7 (7/9), 7-6 (10/8) en 4h26. L’Australien de 24 ans affrontera pour une place en quarts de finale le N.1 mondial Rafael Nadal, contre qui il compte trois victoires et quatre défaites.

Immédiatement après ce match contre Khachanov, joué dans une ambiance digne de la Coupe Davis à ses grandes heures, et qui s’avère être le plus long qu’il ait jamais joué, Kyrgios ne parvenait simplement pas à trouver ses mots. « Mec, c’est dingue… Je ne sais même pas quoi dire là, c’était complètement fou. Je n’ai pas les mots pour dire ce que je ressens là », a-t-il commencé par dire.

Jambes lourdes et joie immense

Car outre les coups spectaculaires, les coups inutiles mais qui l’amusaient, parfois efficaces, parfois perdants, outre les plongeons, outre les auto-invectives et la colère contre l’arbitre, Kyrgios a livré un match d’une tension extraordinaire durant lequel Khachanov lui a donné une réplique sur mesure.

« C’est un guerrier absolu », a assuré Kyrgios en estimant que cette victoire était « sans aucun doute l’une des plus belles de (sa) carrière ». « Chacune de mes jambes pèse 40 kg », a-t-il conclu en se marrant. Place au repos maintenant, avant de repartir au combat contre le taureau de Manacor.