US Open: Entre abandons et forfaits, Djokovic a joué moins de 6h30 et il est déjà en demi-finale

TENNIS Le Serbe, N.1 mondial, se retrouve dans le dernier carré de la compétition à Flushing Meadows en sifflotant...

20 Minutes avec AFP
— 
Novak Djokovic à l'US Open, le 6 septembre 2016
Novak Djokovic à l'US Open, le 6 septembre 2016 — Charles Krupa/AP/SIPA

 n’a pas traîné sur les courts de Flushing Meadows pour atteindre les demi-finales de l' , mais le N.1 mondial n’a même pas eu à forcer son talent, comme mardi contre Jo-Wilfried Tsonga, son troisième adversaire  .

Depuis son arrivée à New York, le tenant du titre n’a passé que 386 minutes, soit moins de six heures et demie, sur les courts en cinq matchs pour atteindre le dernier carré d’un tournoi du grand chelem. Après le Tchèque Jiri Vesely, forfait pour leur match du 2e tour, après le Russe Mikhail Youzhny qui a abandonné après six jeux au tour suivant, « Djoko » a donc bénéficié mardi d’un improbable troisième match écourté.

Résumons :

1er tour - > Victoire en 4 sets sur Janowicz et 2 h 38
2e tour - > Son adversaire Vesely déclare forfait
3e tour - > Son adversaire Youznhy abandonne à 4-2 dans la première manche après 31 minutes de jeu
Huitième - > Victoire en trois sets sur Kyle Edmund en 1 h 54
Quart - > Tsonga abandonne au début de la 3e manche après 1 h 23

« C’est clairement quelque chose qui ne m’est jamais arrivé avant »

Touché au genou gauche au début du deuxième set, Tsonga, l’athlétique N.1 français et 11e joueur mondial, a préféré jeter l’éponge alors qu’il était mené 6-3, 6-2. « Je ne sais pas quoi dire, c’est clairement quelque chose qui ne m’est jamais arrivé avant, mais connaissant Jo, s’il abandonne, c’est qu’il était vraiment mal », a expliqué le Serbe.

Il a rapidement retrouvé le sourire en préférant insister sur son bon début de match : « J’ai commencé la rencontre avec beaucoup d’intensité, je lui ai mis la pression avec mes retours de service. J’ai l’impression que je continue de m’améliorer », a-t-il insisté.

« A ce stade de la saison, avec la répétition des matchs, , je me sens proche de mon meilleur niveau », a insisté le tenant du titre. « C’est le scénario idéal pour moi », a souri le Serbe, qualifié pour la dixième année de suite en demi-finales à New York.