20 Minutes : Actualités et infos en direct
rugbyDu calme, Antoine Dupont ne va pas revenir tout de suite sur les terrains

XV de France : Le manager santé met le holà sur l’optimisme autour d’un retour rapide d'Antoine Dupont

rugbyBruno Boussagol a rappelé ce jeudi soir qu’il était trop tôt pour parler d’un retour de Dupont sur les terrains
Antoine Dupont soigné après son choc reçu au visage lors de France-Namibie, le 22 septembre 2023.
Antoine Dupont soigné après son choc reçu au visage lors de France-Namibie, le 22 septembre 2023.  - PHILIPPE MAGONI/SIPA / SIPA
Nicolas Camus

Nicolas Camus

L'essentiel

  • Six jours après son opération de la pommette, Antoine Dupont est toujours au repos chez lui, à Toulouse, pendant que ses coéquipiers s’entraînent à Aix-en-Provence.
  • Ce jeudi, le manager santé Bruno Boussagol est venu devant la presse pour faire le point sur l’état de santé du capitaine des Bleus.
  • Le médecin s’est efforcé de rappeler qu’aucun délai pour un retour sur les terrains ne pouvait encore être donné, contrairement avec ce qu’on avait pu entendre ces derniers jours.

Stop à l’enflammade. Après la diffusion d’informations contradictoires ces derniers jours concernant Antoine Dupont, et notamment un optimisme assez étonnant de la part de William Servat mardi, le manager santé du XV de France Bruno Boussagol est venu rétablir quelques faits ce jeudi. Le nouveau mot d’ordre : on ne s’avance sur rien. Concernant la présence du capitaine des Bleus pour un éventuel quart de finale, le médecin a assuré que la question « ne se posait pas aujourd’hui ». « Il y a tellement de choses à valider avant qu’on se projette juste sur son retour dans le groupe », a-t-il ajouté. Cela semble en effet plus raisonnable.

Le docteur Lauwers au cœur du processus de décision

Ce retour est toujours prévu dimanche, mais ce n’est pas encore certain. Le demi de mêlée doit d’abord rencontrer son chirurgien, vendredi ou samedi, et c’est ce dernier qui donnera son feu vert ou non au voyage du joueur jusqu’à Aix-en-Provence. De manière générale, toutes les étapes restantes d’ici à la présence de Dupont sur un terrain pour un match de rugby devront au préalable être validées par le docteur Lauwers. Elles seront ensuite discutées au sein de la « cellule Dupont » spécialement créée, avec le joueur, sa famille, Fabien Galthié, le staff médical des Bleus et son club de Toulouse.

Le programme du capitaine français une fois qu’il sera revenu à Aix-en-Provence avec ses équipiers a déjà été pensé, en tout cas. Cela commencera par du vélo, puis une phase de réathlétisation, le tout enrobé d’entretiens avec la cellule psychologique. « On va tout faire pour l’accompagner au mieux, promet Boussagol. Pour l’instant les nouvelles sont rassurantes. Mais on ne maîtrise pas tout encore. On sait simplement que sa motivation à lui est très forte. »

Attention à la commotion, aussi

Depuis Toulouse, Dupont tient le staff régulièrement informé de son état de forme, et en profite pour demander quelques conseils pour son suivi. « Il va du mieux possible à J + 6 d’une opération de ce type, dit encore Boussagol. L’œdème est résorbé, il a des douleurs en lien avec le choc frontal mais pas avec l’opération en elle-même. Il est confiant. »

Il y a tout de même un autre problème à régler, celui de la commotion. Passée au second plan au vu de la gravité de la fracture, la semaine dernière, elle doit faire l’objet d’un contrôle neurologique qui va être réalisé dans les prochains jours. Des résultats de ce test, aussi, dépendra son programme de reprise. « On est dans l’attente, en tout cas il n’a jamais décrit de douleurs qui correspondent aux symptômes d’une commotion », dit le manager santé. Chaque chose en son temps, donc, même si tout le monde partage la même envie de revoir « Toto » gambader très vite.

Sujets liés